16/05/2019 14:46
La Première ministre britannique Theresa May a confirmé mercredi 15 mai qu'elle voulait toujours que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne (UE), et qu'elle rejettait un second référendum ou le maintien dans l'Union douanière de l'UE.
>>Brexit: le Royaume-Uni se résigne à adopter un accord d'ici juillet
>>Brexit: la campagne des européennes nourrit les appels à la démission contre May

La Première ministre britannique Theresa May.
Photo: AFP/VNA/CVN

La Première ministre britannique Theresa May a présenté ses espoirs au cours d'une session de questions au Premier ministre à la Chambre des communes britannique, alors que son Parti conservateur se prépare à obtenir dans une semaine des résultats désastreux aux élections du Parlement européen.

De nombreux médias londoniens ont rapporté mercredi 15 mai que Mme May soumettrait ses propositions pour le Brexit aux députés début juin pour la quatrième fois.

Le Daily Telegraph a expliqué que la Première ministre cherchait à gagner du temps avec ce nouveau vote au Parlement britannique, mais que celui-ci aboutirait certainement à un nouvel échec.

Mme May a rencontré mardi soir 14 mai le chef de l'opposition Jeremy Corbyn pour des négociations multipartites dans le cadre du dernier cycle de pourparlers bilatéraux entre le Parti travailliste et le Parti conservateur.

Les négociations, qui visent à trouver un consensus qui pourrait mener à la validation d'un accord de sortie par le Parlement, ne sont jusqu'ici pas concluantes.

Lors de leur échange, Mme May a confié à M. Corbyn qu'elle déposerait une proposition de vote au début du mois prochain sur un projet de loi pour le Brexit, avec ou sans accord avec les Travaillistes.

Mme May a également indiqué à ses principaux ministres qu'il était impératif que la loi sur le Brexit soit passée avant la longue pause estivale du Parlement britannique.

Downing Street a déclaré que le gouvernement prévoit de publier le projet de loi sur l'accord de sortie dans la semaine précédant le 3 juin, afin de forcer les députés à faire un choix entre l'accord sur la table et la possible annulation du Brexit.

Le Parti unioniste démocrate, qui donne à Mme May sa faible majorité à la Chambre des communes, aurait fait savoir qu'il ne souhaitait pas soutenir le projet de loi.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.