23/04/2020 10:45
Suôi Giàng est une commune montagneuse située dans la province de Yên Bai, au Nord-Ouest du Vietnam. Culminant à 1.400m d’altitude, elle jouit d’un climat tempéré comme les hauts lieux touristiques de Sa Pa (province de Lào Cai) et de Dà Lat (province de Lâm Dông). Le Shan Tuyêt, l’un des thés les plus prisés du pays, est cultivé dans la région.
>>Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi
>>Hà Giang promeut son développement socioéconomique
>>Des théiers Shan Tuyêt : "arbres du patrimoine national"

La récolte des théiers Shan Tuyêt à Hoàng Su Phi nécessite de grimper à plusieurs mètres au dessus du sol. Photo : Phuong Mai/VNA/CVN

Suôi Giàng compte 390 ha de thé Shan Tuyêt sur lesquels on dénombre 40.000 théiers dont certains, considérés comme «arbres du patrimoine vietnamien» ont entre 100 et 300 ans d’âge. Les théiers Shan Tuyêt se plaisent dans les régions montagneuses. Ils donnent de grands bourgeons recouverts d’un léger duvet blanc qui évoque la neige et explique son nom Shan Tuyêt, "tuyêt" voulant dire "neige" en français.

"C’est au fond de la forêt qu’on peut trouver les théiers séculaires. Chaque foyer possède entre 20 et 30 arbres", indique Mùa A Pao, un habitant de Suôi Giàng.

Celles et ceux qui visitent Suôi Giàng sont saisis par la beauté des paysages pittoresques, le parfum et le goût uniques du thé Shan Tuyêt, la vie et la culture des minorités ethniques locales.

K. M. Djemmukhatze, un scientifique russe ayant visité la commune dans les années 1960 a laissé un témoignage dans le livre d’or de Suôi Giàng : "J’ai visité 120 pays producteurs de thé mais je n’avais jamais vu de théiers aussi vieux que ceux de Suôi Giàng. Le thé cultivé ici est tout à fait unique. Le thé vert, par exemple, offre pas moins de 18 arômes différents. Une variété d’arômes aussi large n’existe nulle part ailleurs dans le monde".

Le thé produit ici est entièrement biologique. Les producteurs de thé, généralement originaires de l’ethnie H’mông, proscrivent les pesticides et les engrais chimiques et appliquent exclusivement les techniques artisanales traditionnelles.

Dans un établissement de transformation de thé Shan Tuyêt à Hà Giang (Nord).  Photo : Phuong Mai/CVN

"Après la cueillette des bourgeons, il faut tailler les tiges pour les obliger à faire des ramifications. Il est aussi nécessaire de faucher l’herbe. Notre thé est organique car nous n’utilisons ni d’engrais ni pesticides", précise Vàng A Tùng, du hameau de Pang Cang.      
  
Suôi Giàng vit au rythme de ses trois récoltes annuelles. La dernière arrive entre les 8e et le 9e mois lunaire. Pendant la saison des récoltes, les hameaux de Suôi Giàng s’enveloppent d’un parfum profond et enveloppant. Dans la commune, seuls les  meilleurs bourgeons sont sélectionnés pour être torréfiés dans des grands poêles en fonte. La dégustation du thé Shan Tuyêt requiert un protocole particulier. Il faut utiliser de l’eau de source provenant de la montagne pour donner au thé une couleur plus vive et un goût plus pur. On verse l’eau bouillonnante dans la théière pour permettre aux bourgeons de gonfler et on laisse infuser quelques minutes pour obtenir un jus d’une couleur légèrement mordorée, prélude à un véritable enchantement pour les papilles…

Les touristes rencontrés sont ravis de leur dégustation. Selon eux, "le thé est très parfumé et très clair. On peut sentir différents goûts dans chaque tasse". "Le thé Shan Tuyêt est unique. Après l’amertume de premier abord, le goût est  doux et un peu sucré. C’est délicieux !".

La coopérative de Suôi Giàng regroupe 400 foyers producteurs. "Depuis que le thé Shan Tuyêt de Suôi Giàng est labellisé, son prix a augmenté. Les producteurs s’en sortent plutôt bien. Le théier est devenu l’arbre de pointe, synonyme de prospérité pour les habitants", explique Sùng A Nu, président du comité populaire de ladite commune.

Les théiers Shan Tuyêt de Suôi Giàng ont le vent en poupe et aident au développement de la commune et du tourisme. 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.