01/08/2016 11:45
Le Service de l’agriculture et du développement rural de la province de Thanh Hoa (Vietnam) et celui de l’agriculture et de la sylviculture de la province de Hua Phan (Laos) viennent de faire le bilan du programme de coordination dans la protection des forêts, de lutte et de prévention des incendies de forêts dans la région limitrophe entre ces deux localités.
>>La protection des forêts, un moyen efficace de lutte contre la pauvreté

Il est nécessaire de protéger les forêts le long des frontières.
Photo : Hoài Nam/VNA/CVN

Les gardes-forestiers ont ainsi échangé des informations, sont actifs dans la sensibilisation en matière juridique, ont réalisé efficacement des plans de protection des forêts en 2016, se sont intéressés à l’assistance, au transfert des applications scientifiques et techniques en la matière.

Hua Phan a coopéré avec Thanh Hoa afin d'organiser 26 inspections dans la région limitrophe pour découvrir et confisquer 23,631m3 de bois exploité illégalement, sanctionner le transport de manière illicite de 171 tonnes de produits forestiers.

De son côté, Thanh Hoa - en partenariat avec Hua Phan - a organisé 87 inspections pour traiter 22 affaires de violation, puis confisquer 72,762 m3 de bois, 71 kg d’animaux sauvages, etc.

Grâce au déploiement du programme de coordination dans la protection, de lutte et de prévention des incendies de forêts, la sécurité forestière limitrophe est stable pour l’essentiel et les infractions concernant l'exploitation des ressources forestières sont moindres.

"Les deux parties continueront à se coordonner étroitement dans ce programme pour la période 2016-2020", a affirmé le directeur adjoint du Service de l’agriculture et du développement rural de Thanh Hoa, Lê Thê Long.

Thanh Hoa dispose de 192 km de frontière commune avec Hua Phan. La région limitrophe abrite 149.607 ha de forêts et de terres sylvicoles.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.