03/06/2014 17:12
L'Eglise bouddhique du Vietnam (EBV) de la province de Thai Binh (Nord) a organisé mardi dans la pagode de Thanh Long, ville de Thai Binh, une grande prière pour la paix en Mer Orientale.

 

Une grande prière pour la paix en Mer Orientale organisée à Thai Binh.

Photo : VNA/CVN  


Des centaines de bonze, bonzesses et de fidèles ont participé à cette grande cérémonie afin de prier pour la paix en Mer Orientale et le monde entier, ainsi que pour exprimer leur protestation contre l'implantation illégale de la plate-forme de forage chinoise Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

À cette occasion, le Vénérable Thich Thanh Duc, président du Conseil d'administration de l'EBV de Thai Binh, a lu un message du président du Conseil du Sangha de l'EBV sur la paix en Mer Orientale. Il a souligné qu'avec l'implantation illégale de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, la Chine porte atteinte aux droits souverains et de juridiction du Vietnam. Ces actes menancent la sécurité, la paix, la stabilité et la coopération dans la région comme dans le monde.

Il a appelé tous les bouddhistes à exprimer leur patriotisme en priant pour la paix en Mer Orientale et à respecter la loi pour assurer la sécurité et l'ordre public.

À cette occasion, les bronzes, bronzesses et fidèles de la province ont fait des dons au Fonds pour la Mer Orientale afin de soutenir les cadres, les soldats et les pêcheurs qui défendent tous la souveraineté nationale.

Début mai 2014, la Chine a implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981, protégée par des dizaines de navires dont plusieurs bâtiments de guerre et des avions, dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et en pleine zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Da Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam.

Fin mai 2014, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam.

Lundi 2 juin, la Chine a continué de maintenir un nombre d'environ 120 navires comprenant 38-40 navires des garde-côtes, 10-14 cargos, 15-20 remorqueurs, 42-47 bateaux de pêche et 4 navires militaires. Elle a continué de renforcer les activités de reconnaissance aérienne avec un nombre croissant d'appareils. La Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam a observé cinq avions de combat survolant à maintes reprises la plate-forme de forage.

VNA/CVN 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.