27/08/2021 22:03
Avec plus de 20 ans de métier, Trân Thi Thiêt, a réussi à créer un atelier de production de vannerie très rentable dans le hameau de Thuong Phuc Xanh, commune de Thuy So, district de Thai Thuy.
>>Les paysans de Thai Binh se groupent pour développer la production agricole
>>Le prestige de Dông Xâm, le village de la sculpture en argent

La vannerie aide de nombreuses personnes de la commune de Thuy Son, district de Thai Thuy, province de Thai Binh, à arrondir leur fin de mois.

Après des hauts et des bas, ce modèle économique rapporte actuellement un chiffre d'affaires annuel de plusieurs centaines de millions de dôngs, créant des emplois pour plus de 600 travailleurs dans la province septentrionale de Thai Binh.

Pour arriver à ce succès, Trân Thi Thiêt a dû faire face à de nombreux obstacles dont notamment un arrêt de production ainsi qu’une perte d’emploi. Avec énergie et détermination, elle a toutefois surmonté les difficultés pour établir son propre atelier de vannerie.

"En 2001, après avoir appris le métier de vannerie, mon mari et moi avons créé un groupe coopératif de 20 personnes de production de sacs pour femmes et de tapis. Cependant, en raison des fluctuations du marché, la demande était faible et la société d'achat et de distribution a été dissoute. Tout l’argent de ma famille s’est évaporé. Le groupe coopératif a donc dû cesser toutes activités", raconte Trân Thi Thiêt.

"Le premier business a échoué, mais ce qui m'a le plus attristé, c'est que beaucoup de femmes ont perdu leur emploi et se sont retrouvées sans ressources pour leur famille. Après un moment de réflexion, j'étais déterminée à relancer ce projet malgré la réticence de ma famille. Et, je suis restée fidèle à mon choix", poursuit-elle.

Avec cette détermination, Mme Thiêt se déplace dans de nombreux endroits, pour rechercher de nouveaux fournisseurs et entrer en contact avec de nombreuses entreprises et usines pour trouver des débouchés. Après avoir noué des relations avec certains partenaires, elle apprend à fabriquer de nouveaux produits et enseigne les méthodes de fabrication aux autres femmes de la localité.

Tout le monde apprend, et son modèle de production est de plus en plus répandu. De 20 employés initiaux, elle compte désormais plusieurs centaines de personnes à l'intérieur comme à l'extérieur de sa commune, avec un revenu mensuel stable de 2 à 5 millions de dôngs/personne.

Au fil du temps, les produits fabriqués se diversifient de plus en plus : sacs, plateaux, chaises, paniers... issus de nombreux matériaux différents : du bananier,  du maïs, du rotin, de la jacinthe d'eau, en passant par le bambou et la jute... Actuellement, les produits sont principalement faits à base de fibres synthétiques à la fois durables et esthétiques. Les fabrications de l’atelier de vannerie de Mme Thiêt sont également exportées à l'étranger.

Revenu plus élevé que la riziculture

Dans l’atelier de vannerie de Trân Thi Thiêt, dans la commune de Thuy Son, province de Thai Binh (Nord).

La plupart des femmes locales viennent chercher les matières premières chez elle. Et les nouvelles apprenties du métier sont guidées et instruites avec enthousiasme par Mme Thiêt.

"Je fais ce travail depuis près de 5 ans, profitant principalement de mon temps libre de l’agriculture. Bien qu'il s'agisse d'un travail supplémentaire, il procure un revenu stable et plus élevé que la culture du riz", constate Vu Thi Hoa, habitante du village de Thuong Phuc Xanh.

"Les étapes sont assez simples, donc les personnes âgées comme les jeunes peuvent le faire. Grâce à ce travail, je peux gagner un revenu supplémentaire pour ma famille", ajoute cette femme de 63 ans.

Alors que de nombreux secteurs sont gravement touchés par l'épidémie de COVID-19, Mme Thiêt assure toujours des emplois stables à plusieurs centaines de travailleurs grâce aux nombreuses commandes jusqu’à la fin de l'année. Elle place toujours la qualité des produits au premier plan.

De plus, Mme Thiêt et sa famille participent également activement aux activités sociales telles que la construction des infrastructures de transport rural, du système hydraulique ; la contribution à des fonds caritatifs pour aider les orphelins, les personnes âgées, les familles défavorisées ainsi que les zones touchées par les catastrophes naturelles.

"L’atelier de vannerie de Mme Thiêt est un modèle typique de développement économique de notre localité. C'est une méthode de production qui peut être reproduit ailleurs afin de contribuer à la création d'emplois pour les travailleurs ruraux", a déclaré Ngô Quôc Doanh, secrétaire du Comité du Parti de la commune de Thuy Son.

"Bien qu'il s'agisse généralement d'un travail supplémentaire, c'est aussi la principale source de revenus pour de nombreuses familles. Dans les temps à venir, la commune créera des conditions favorables pour que Mme Thiêt puisse étendre son atelier de production. Cela aidera à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes", a-t-il conclu.

Texte et photos : Nguyên Tùng - BTB/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Vinh Phuc : Tam Dao classée zone touristique nationale Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord), est désormais une zone touristique nationale, selon une décision du 25 janvier du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.