06/07/2018 16:33
Les fils texturés DTY de la compagnie PVTex (Société par actions de produits pétrochimiques et de fibres textiles de PetroVietnam) ne seront pas affectés par les mesures anti-dumping de la Turquie, car ces produits sont principalement vendus aux entreprises vietnamiennes.
>>La police recherche l’ex-directeur général de PVTEX, Vu Dinh Duy
>>PVTEX : près de 5.500 tonnes de fibres de textile exportées en Europe

Dans l'usine Dinh Vu de la compagnie PVTex à Hai Phong (Nord).
Photo: PVTex/CVN

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, la Turquie a rendu publique la conclusion finale de l’enquête anti-dumping concernant les fils de filaments de polyester (POY) en provenance de Chine, d’Inde, de Malaisie, d’Indonésie, de Taïwan (Chine), de Thaïlande et du Vietnam. Selon cette conclusion, la Turquie a décidé d’imposer aux fils POY importés du Vietnam un taux du droit anti-dumping de 8% basé sur les prix CIF.

D’après PVTex, les fils POY sont utilisés pour produire les fils texturés DTY. La compagnie ne vend pas de fils POY sur ce marché. L’application du droit anti-dumping par la Turquie n’aura ainsi pas d’effets sur la production de son usine Dinh Vu à Hai Phong (Nord).

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.