17/06/2019 22:44
Représentant près de 15% des exportations nationales, le secteur du textile-habillement a un rôle important pour l’économie nationale. Le Vietnam figure en effet parmi les trois plus grands exportateurs de textile-habillement du monde. Il cherche actuellement à tirer parti des accords de libre-échange pour augmenter encore les exportations de ces produits.

>>Exportations de textile-habillement en forte croissance
>>Textile: Vinatex vise le marché canadien 
 

Le Vietnam figure parmi les trois plus grands exportateurs de textile-habillement du monde. Photo: VNA/CVN


Selon Vu Duc Giang, président de l’Association du textile-habillement du Vietnam (VITAS), les exportations nationales de textile-habillement ont augmenté après la signature des accords de libre-échange (FTA). Par exemple, le FTA entre le Vietnam et la République de Corée est entré en vigueur en 2015. L’année suivante, les exportations nationales de ces produits vers ce pays d’Asie de l’Est a atteint 2,6 milliards de dollars, soit une hausse annuelle de 9,5%. Elles se sont élevées en 2017 à 2,9 milliards de dollars (+11,8%) et à 3,3 milliards de dollars (+24,9%).

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a indiqué que les exportations de textile-habillement étaient de plus de 12 milliards de dollars au cours des cinq premiers mois 2019, soit une augmentation de 10,3% sur un an. Les ventes sur les grands débouchés comme les 
États-Unis, l’Union européenne, la République de Corée, la Chine et l’ASEAN, ont toutes progressé.

Vu Duc Giang a prévu que les exportations nationales de textile-habillement pourraient s’élever à 40 milliards de dollars cette année. 
À ce jour, de nombreuses entreprises ont reçu des commandes pour la fin de l’année.

Concernant les effets des accords de libre-échange, notamment de l'a
ccord global et progressif de partenariat transpacifiqueu (CPTPP), des spécialistes ont indiqué qu’ils constituaient des opportunités pour le Vietnam en permettant des lignes tarifaires de 0%. Cependant, il exige que les entreprises répondent aux normes très strictes en matière technique ou de principe du pays d’origine.


Avec leurs capacités actuelles, les entreprises vietnamiennes n’ont pas de grandes difficultés pour satisfaire aux normes techniques. Le problème réside dans les exigences en termes de principe du pays d’origine qui demandent à ce que toutes les étapes doivent s’effectuer dans les pays membres du CPTPP. Il s’agit d’une difficulté, car plus de 60% des matières premières textiles importées par le Vietnam viennent de pays hors du CPTPP.

Trân Thanh Hai, vice-directeur du Département de l’import-export du ministère de l’Industrie et du Commerce, a conseillé aux entreprises d’étudier profondément le contenu du CPTPP pour chercher à s’adapter à la situation. Il les a également appelées à investir davantage dans la recherche et le développement, et à renforcer leurs marques.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).