25/02/2015 14:54
Les autorités de la province de Nghê An (Centre) ont organisé le 23 février, soit le 5e jour du 1er mois lunaire, une rencontre avec environ 300 Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger), revenus dans leur pays d’origine pour accueillir le Têt traditionnel.
>>Le Têt fêté en Suisse, en Allemagne et Macao (Chine)
>>Des Vietnamiens en Ukraine et en Suède accueillent le Têt de la Chèvre

Rencontre avec environ 300 Viêt kiêu, le 23 février à la province de Nghê An.
Photo : Van Nhât/VNA/CVN

La province de Nghê An compte actuellement le plus grand nombre de ressortissants et de travailleurs vietnamiens à l'étranger avec plus de 50.000 personnes. En 2014, les devises transférées par les Viêt kiêu originaires du Nghê An se sont élevées à 400 millions de dollars.

À ce jour, on dénombre dans cette localité environ 20 projets cumulant 14.000 milliards de dôngs investis par des hommes d’affaires originaires de Nghê An et résidant à l’étranger.

Lors de cette rencontre, les autorités locales ont particulièrement apprécié les contributions des Viêt kiêu au développement de leur pays d’origine, les encourageant à continuer de préserver et de valoriser leur identité culturelle traditionnelle, à mieux s’intégrer à leur pays d'accueil, et surtout à demeurer orientés vers leur pays natal.

Les dirigeants de Nghê An ont également souhaité que la communauté des Vietnamiens à l’étranger continue de cultiver solidarité et entraide pour contribuer davantage au développement socioéconomique du pays. Les Viêt kiêu sont toujours des passerelles pour la promotion de l’amitié entre la province de Nghê An et les amis internationaux.

À cette occasion, les autorités de Nghê An ont remis des satisfecit à 3 collectifs et 4 personnes pour leurs contributions précieuses au développement local.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.