09/02/2018 19:21
Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a organisé jeudi 8 février une rencontre avec les représentants des organes de représentation étrangers implantés sur son sol, à l’occasion du Têt traditionnel du Chien (Mâu Tuât) 2018.
>>Le secrétaire général du PCV reçoit des Viêt kiêu à Hanoï
>>Le Premier ministre reçoit des Viêt kiêu

Le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thành Phong (2e à droite), lors de la rencontre des organes de représentation étrangers.
Photo : VNA/CVN

Informant des réalisations remarquables de la mégapole du Sud en 2017, le président du Comité populaire municipal Nguyên Thành Phong a souligné les efforts de sa ville dans l’intensification de la coopération décentralisée, l’accélération de l’intégration internationale, la promotion de son image auprès des amis étrangers et dans l’attraction des ressources de développement socio-économique.

Au nom des dirigeants municipaux, Nguyên Thành Phong a remercié les représentants des consulats, organisations internationales et non gouvernementales, entreprises et amis étrangers pour leurs contributions au renforcement de la coopération et au développement de Hô Chi Minh-Ville.

Leow Siu Lin, consule générale de Singapour à Hô Chi Minh-Ville, a félicité Hô Chi Minh-Ville pour ses réalisations remarquables enregistrées l’année dernière, montrant son rôle de locomotive économique et la stabilité de son environnement des affaires.

De concert avec ses homologues de la délégation des consuls étrangers, Leow Siu Lin a affirmé soutenir les autorités de Hô Chi Minh-Ville et poursuivre leurs contributions au resserrement des relations avec Hô Chi Minh-Ville et celles entre le Vietnam et d’autres pays.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.