02/02/2021 18:06
La production des oranges et pamplemousses à Hanoï a augmenté, mais les revenus des producteurs ont fortement baissés par rapport à l’année dernière. En cause, la concurrence de plus en plus forte. Pour remédier à cela, les autorités veulent améliorer la qualité des produits.
Foire des produits agricoles OCOP, le 26 novembre 2020 à Hanoï.
Photo : Dinh Tuân/VNA/CVN

Selon Lê Van Lanh, directeur de la coopérative agricole de la commune de Nam Phuong Tiên (district de Chuong My), cette localité a récolté cette année 2 millions de pamplemousse de Diên. "Grâce aux conditions météorologiques favorables et à la mise en place des normes VietGAP, nous avons récolté environ 4.000 fruits/ha cette année", a expliqué Nguyên Hai Son (commune de Nam Phuong Tiên).

De même, la production des oranges dans les communes de Vân Canh, Dac So (district de Hoài Duc) ou de Kim An (district de Thanh Oai) a augmenté de 10 à 15% par rapport à 2019.

Cependant, le prix des oranges et des pamplemousses à Hanoï a fortement chuté, en baisse de 15 à 20% sur la même période. Selon Hoàng Thi Hoa, directrice du Centre de développement des plantes de Hanoï, si en 2020 l’offre des fruits sur le marché de la capitale a connu une forte hausse, l’orange et le pamplemousse de Hanoï ont vu la concurrence venant des autres provinces (Hung Yên, Bac Giang, Hoà Binh) s’intensifier.

Améliorer la qualité des produits

Afin de répondre à cette situation, le Centre de développement de l’agriculture de Hanoï et les autorités locales compétentes viendront en aide aux paysans de la capitale pour améliorer les sources de semences ainsi que la qualité de leurs terres et de leurs produits.

Le projet se poursuivra ensuite avec les entreprises pour la création d’un certain nombre de modèles de chaîne de valeur pour assurer une consommation stable.

Un stand des fruits de Hanoï, le 5 novembre à la province de Thai Binh (Nord).
Photo : Thê Duyêt/VNA/CVN

Nguyên Nhu Hao (district de Hoài Duc) explique le projet : "La clé est d’augmenter la qualité et de créer une marque des produits sûrs et biologiques". Des exemples de réussites existent déjà. Comme Diên dont le pamplemousse était acheté auparavant 20-25.000 dôngs. Grâce à l’implication des nouvelles normes de VietGAP, le prix s’établit aujourd’hui à 35-40.000 dôngs/fruit.

De son côté, le Service de l’agriculture et du développement rural de Hanoï mettra en œuvre le "Projet de développement de la production de pamplemousse rouge de Tân Lac et de certaines variétés de pamplemousse de spécialité à Hanoï, période 2021-2025" dans les districts de Chuong My, Dan Phuong, Phuc Tho, Phu Xuyên, à la suite de la décision N°5343 / QD-UBND (30 novembre 2020) du Comité populaire municipal

Le projet travaillera aussi à l’amélioration de la qualité des oranges de Canh qui commencent perdre du terrain sur le marché. Il soutiendra ainsi les fermiers dans la construction d’une marque et le développement de la chaîne d’approvisionnement.

Thanh Hang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le tourisme industriel, une nouvelle tendance au Sud Alors que le tourisme international est toujours à l’arrêt a cause de la pandemie de COVID-19, il se pourrait que de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Cela semble être le cas du tourisme industriel au Vietnam, notamment au Sud.