27/08/2019 09:23
Donald Trump n'entend pas s'impliquer au Cachemire, estimant que le Premier ministre indien Narendra Modi qu'il a rencontré lundi 26 août en marge du G7 en France, avait la situation "sous contrôle" en dépit de la tension persistante.
>>Le Premier ministre indien dit avoir fait œuvre de "pionnier" au Cachemire
>>Cachemire: Moscou appelle New Delhi et Islamabad à la désescalade

Le Premier ministre indien Narendra Modi (gauche) et le président américain Donald Trump lors d'une rencontre, le 26 août à Biarritz. Photo: AFP/VNA/CVN

Le président américain avait plusieurs fois dit qu'il était prêt à s'impliquer dans ce dossier ultra-sensible entre l'Inde et le Pakistan, mais après avoir rencontré M. Modi, invité au G7, il a déclaré: "le Premier ministre a vraiment l'impression d'avoir sous contrôle" la situation.

Il a ajouté qu'il avait discuté "en profondeur" avec Narendra Modi dimanche 25 août de la situation au Cachemire.

Ces déclarations ont été faites au lendemain d'un incident meurtrier dimanche 25 août , au moment où la partie sous contrôle indien de ce territoire himalayen entre dans sa quatrième semaine de bouclage après la révocation le 5 août par New Delhi de son statut d'autonomie.

Le Jammu-et-Cachemire (nom donné à cette zone par New Delhi) est peuplé en majorité de musulmans et revendiqué par le Pakistan.

Imran Khan, le Premier ministre pakistanais a annoncé lundi 26 août qu'il allait faire une tournée mondiale "afin d'expliquer ce qui se passe". Il s'est déclaré convaincu que "de nombreux gouvernements musulmans qui ne nous soutiennent pas ouvertement pour leurs intérêts économiques, le feront tôt ou tard".

Depuis début août, un blocage des communications téléphoniques, d'internet, et de fortes restrictions à la circulation ont été imposés par le gouvernement indien. Mais cela n'a pas empêché des échauffourées entre habitants et forces de sécurité.

Dimanche 26 août dans le district d'Anantnag, des manifestants en colère ont lancé des pierres en direction d'un camion qu'ils ont pris pour un véhicule militaire. Le chauffeur de 42 ans a été touché à la tête et est décédé, a indiqué la police. Deux hommes ont été arrêtés après l'incident, a rapporté l'agence de presse indienne PTI.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.