20/02/2019 16:46
Le Français Jo-Wilfried Tsonga, 112e joueur mondial, a été éliminé dès son entrée en lice au premier tour du tournoi ATP 250 de tennis de Marseille mardi 19 février par le Russe Andrey Rublev (115e), (2-6, 6-4, 6-2).
>>Tennis: Gaël Monfils remporte à Rotterdam son premier tournoi ATP depuis plus d'un an
>>ATP: Tsonga qualifié pour les quarts de finale à Rotterdam

Le Français Jo-Wilfried Tsonga lors du tournoi de Rotterdam, le 15 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Ça a été un match un peu bizarre. Je gagne le premier set 6-2, je mets ce qu'il faut pour gagner ce set. Et puis je me fais breaker dès le début du deuxième set. Après je lutte pour essayer de revenir. A aucun moment, je n'ai réussi à redresser la barre. Lui a très bien joué, il ne m'a pas laissé grand-chose, il a été très agressif", a expliqué le Français Jo-Wilfried Tsonga après la rencontre.

Blessé l'an dernier, le Français de 33 ans n'avait plus foulé le court marseillais depuis sa victoire face Lucas Pouille en 2017. C'était alors son troisième titre remporté à Marseille après ceux décrochés en 2009 et 2013. Cette défaite prématurée à Marseille pourrait changer son programme: "Le but maintenant va être de recharger les batteries. Cela fait plusieurs semaines que je suis à fond et que je bosse pas mal. Je vais prendre quelques jours de repos et puis remettre une bonne session d'entraînement pour préparer les matches en extérieur. J'avais fait le choix de faire l'impasse à Indian Wells mais le fait que je perde tôt ici ça pourrait changer quelque chose. Je vais en discuter avec mon équipe".

De son côté, le Russe de 21 ans pourrait retrouver un autre joueur tricolore jeudi  21 février si le Français Jérémy Chardy (35e) élimine l'Italien Matteo Berrettini (48e) en soirée.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.