19/08/2017 19:09
L'Espagnol Rafael Nadal a admis vendredi 18 août que redevenir No1 mondial était "quelque chose d'incroyable, surtout après tout ce qui s'est passé lors des trois dernières années".

>>Tennis : Cincinnati - Gasquet sorti par Nadal, Mannarino passe
>>Tennis : trahi par son dos, Federer laisse la place de No1 mondial à Nadal
 

L'Espagnol Rafael Nadal face à l'Australien Nick Kyrgios en quarts de finale du tournoi de Cincinnati, le 18 août.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Ce n'est pas un simple lot de consolation, c'est incroyable, c'est vraiment quelque chose de positif", a indiqué "Rafa" après sa défaite en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati face à l'Australien Nick Kyrgios (6-2, 7-5).

"Repasser à la première place mondiale, trois ans plus tard est quelque chose de merveilleux, je suis vraiment heureux", a-t-il poursuivi.

Nadal, vainqueur en juin du tournoi de Roland Garros pour la dixième fois de sa carrière, délogera officiellement lundi 21 août le Britannique Andy Murray de la première place du classement ATP.

Il était déjà assuré depuis lundi et le forfait de son grand rival Roger Federer pour le tournoi de Cincinnati de redevenir No1 mondial pour la première fois depuis juillet 2014.

Le Majorquin, âgé de 31 ans, veut faire honneur à son statut retrouvé lors de l'US Open (28 août-10 sept), dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

"Je veux montrer pour quoi je suis à cette place, je vais donner le meilleur de moi-même pour jouer à mon meilleur niveau à New York", a assuré Nadal, vainqueur à Flushing Meadows à deux reprises, en 2010 et 2013.

Comme ses compatriotes en lice vendredi 18 août, Nadal portait sur sa tenue un ruban noir, en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Barcelone et la station balnéaire de Cambrils jeudi 17 août.

"Ce qui s'est passé est terrible, tout le monde en Espagne est dévasté, moi y compris bien sûr", a-t-il rappelé.

"C'est une tragédie, ce sentiment qu'on est plus en sécurité nulle part, c'est terrible, c'est très triste", a poursuivi Nadal.

"Je suis désolé de ce qui s'est passé pour les victimes, leurs familles et leurs proches, elles ont tout mon soutien, c'est le moment pour notre pays de se rassembler", a-t-il espéré.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

À Phan Thiêt, le nuoc mam a son musée Le nuoc mam est indissociable de la gastronomie vietnamienne. La naissance d’un musée spécifique à Phan Thiêt montre son importance dans la culture millénaire du pays.