06/08/2021 16:24
Rafael Nadal a été éliminé jeudi 5 août par le Sud-Africain Lloyd Harris, 50e joueur mondial, en 8e de finale du tournoi de l'ATP Citi Open à Washington, où il faisait son retour après deux mois de convalescence à la suite d'une blessure au pied gauche.
>>Tennis : Zverev en or plutôt que Djoko
>>JO-2020 : Alexandra Tavernier a chassé ses démons

L'Espagnol Rafael Nadal après son élimination à Washington, le 5 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Espagnol de 35 ans Rafael Nadal a été battu 6-4, 1-6, 6-4 lors de ce match, son deuxième seulement depuis sa défaite à Roland Garros. Le tournoi de Washington est considéré comme un échauffement pour l'US Open, devenu l'objectif principal du numéro trois mondial cette saison.

"La meilleure nouvelle est que mon pied va mieux qu'hier", a commenté après sa défaite Nadal, qui en avait souffert mercredi 4 août lors de son match de reprise en tournoi contre l'Américain Jack Sock qu'il a battu en trois sets.

Le joueur espagnol a manqué le tournoi de Wimbledon ainsi que les Jeux olympiques de Tokyo après avoir perdu face à Novak Djokovic en demi-finale de Roland Garros.

"Je vais continuer de relever le défi qui me fait face et j'ai une chance la semaine prochaine à Toronto" au Canada, a relevé Nadal.

Les matches disputés à Washington avaient pour but de le préparer à l'US Open qui doit débuter le 30 août.

Djokovic, Nadal et Roger Federer vont se présenter à ce tournoi avec un record de vingt titres de Grand Chelem chacun dans leur escarcelle, Djokovic avec en plus l'espoir de remporter tous ceux de l'année pour la première fois depuis Rod Laver en 1969.

Harris, 24 ans, qui a battu à Dubaï le dernier vainqueur de l'US Open Dominic Thiem, doit rencontrer vendredi 6 août en quart de finale le Japonais Kei Nishikori.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.