15/02/2020 14:32
Le Français Gaël Monfils, tenant du titre, s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi ATP 500 de Rotterdam en venant à bout du Britannique Daniel Evans 7-6 (7/5), 6-2, vendredi soir 14 février.
>>Tennis : Monfils remporte le derby français, les têtes tombent à Rotterdam
>>Tennis : Monfils-Simon en huitièmes à Rotterdam

Le Français Gaël Monfils en finale du tournoi de Montpellier contre le Canadien Vasek Pospisil, le 9 février. Photo : AFP/VNA/CVN

En demi-finale, Monfils, tête de série No3, affrontera le Croate Filip Krajinovic (39e joueur mondial) qui s'est qualifié face au Russe Andrey Rublev (15e), 7-6 (7/2), 6-4.

L'autre demi-finale opposera l'Espagnol Pablo Carreno Busta (30e) au Canadien Felix Auger-Aliassime (21e).

Monfils a échappé à l'hécatombe qui a frappé les têtes de série. Dès les deux premiers tours, le Grec Stefanos Tsitsipas, le Belge David Goffin, et surtout le Russe Daniil Medvedev (tête de série No1) avaient en effet disparu de la circulation.

Cinq jours après son titre à Montpellier, le Français, neuvième joueur mondial, n'a pas tremblé dans un match très serré en début de rencontre. "Je suis en confiance, comme jamais", a-t-il déclaré au terme du match. Il pourrait donc s'offrir un deuxième titre ATP en une semaine.

Seule crainte : entre les deux sets Monfils a fait un appel au docteur (il s'est absenté du court près de 10 minutes pour une raison indéterminée), ce qui pourrait être le signe d'un problème physique inquiétant.

Après une premier set bouclé au jeu décisif, Monfils a toutefois breaké son adversaire d'entrée avant de dérouler tranquillement son meilleur tennis.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Suôi Mo, un fantastique ruisseau de la cordillère de Truong Son On l’appelle Suôi Mo ou le ruisseau de la rêverie, car sa beauté évoque le monde fantastique. Un paradis terrestre sans pareil sur la cordillère de Truong Son.