03/08/2017 13:52
Maria Sharapova, invitée au tournoi de Stanford dont elle a atteint le second tour, a déclaré forfait pour la suite du tournoi américain, mercredi 2 août, en raison d'une douleur au bras gauche, a annoncé la joueuse russe, 171e mondiale.
>>Tennis : Sharapova réussit son entrée en lice à Rome, Pouille déjà éliminé

Maria Sharapova contre l'Américaine Jennifer Brady, lors du premier tour du tournoi de Stanford, le 31 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

"Vers la fin du match de lundi 31 juillet, j'ai ressenti une douleur dans la bras gauche. Après un examen hier (mardi, 1er août), le docteur m'a recommandé de ne pas risquer d'aggraver ma blessure", a confié Sharapova, qui effectuait en Californie après une blessure à une jambe qui l'avait privée de Wimbledon.

Au premier tour du Premier de Stanford, l'ancienne No1 mondiale avait battu l'Américaine Jennifer Brady (80e) en trois sets, 6-1, 4-6, 6-0, et un peu plus de deux heures. Elle devait affronter l'Ukrainienne Lesia Tsurenko.

Cinq fois sacrée dans les tournois du Grand Chelem, Sharapova, aujourd'hui âgée de 30 ans, a fait fin avril son retour en compétition après une suspension de quinze mois pour dopage au meldonium.

Après Stanford, Sharapova devait se rendre à Toronto, puis Cincinnati, où elle bénéficie à chaque fois également d'une invitation ("wildcard").

En fonction de ses résultats lors de ces tournois, elle pourrait avoir un classement suffisant pour entrer directement dans le tableau principal de l'US Open (28 août-10 septembre), dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Dans le cas contraire, la Fédération américaine de tennis (Usta) peut aussi lui accorder une "wild card".
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).