28/02/2020 11:35
L'ancienne N°1 mondiale Kim Clijsters, qui a effectué son retour sur les courts il y a dix jours à Dubaï après sept ans d'absence, disputera en mars le tournoi d'Indian Wells (Californie) qui lui a octroyé une invitation.
>>Tennis : une défaite et des espoirs pour Clijsters, sept ans après
>>Tennis : Kim Clijsters annonce son retour en mars au Mexique

La Belge Kim Clijsters face à l'Espagnole Garbine Muguruza en 16e de finale du tournoi de Dubaï, le 17 février. Photo : AFP/VNA/CVN

La Belge de 36 ans, victorieuse de quatre titres du Grand Chelem, a perdu au 1er tour à Dubaï 6-2, 7-6 (8/6), où elle était également invitée, contre l'Espagnole Garbine Muguruza, 16e joueuse mondiale et finaliste du dernier Open d'Australie.

Avant Indian Wells (9-22 mars), tournoi qu'elle a remporté en 2003 et 2005 et auquel elle a participé pour la dernière fois en 2011, Clijsters disputera le tournoi de Monterrey au Mexique (2-8 mars).

Clijsters s'était éloignée une première fois des courts fin 2007 pour se marier et donner naissance à son premier enfant (elle en a trois aujourd'hui). Elle avait effectué en 2009 un retour retentissant au cours duquel elle avait remporté trois de ses quatre titres du Grand Chelem (Open des États-Unis 2009 et 2010 et Open d'Australie 2011).

Elle s'était retirée une seconde fois en 2012 après son élimination au 2e tour de l'Open des États-Unis.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.