12/02/2017 15:43
Richard Gasquet, double tenant du trophée, est en quête d'un 3e titre de rang à Montpellier (4 au total), dimanche 12 février, mais le 22e joueur mondial devrait venir à bout du talentueux Allemand Alexander Zverev (N°21), qui a privé Jo-Wilfried Tsonga (14e) d'une finale 100% française.
>>Coupe Davis : Gasquet met la France en tête vite fait bien fait
>>Le "Murray" encore trop haut pour Gasquet
>>Gasquet enfin en quarts de Roland-Garros

Richard Gasquet lors de sa demi-finale face à Benoît Paire, le 11 février à Montpellier.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Je n'ai jamais perdu devant lui, mais chaque match est différent. Et cela aurait pu se produire aujourd'hui parce qu'il est un bon joueur", a réagi Gasquet après avoir battu son compatriote Benoît Paire (43e) 6-2, 6-2, pour la 4e fois en quatre confrontations.

"Je suis heureux d'avoir gagné parce que j'ai vraiment bien joué et sans commettre de fautes. Chaque point était disputé et je l'ai fait bouger. Comme j'ai aussi bien servi, c'était donc un match bien plein", a ajouté Gasquet, vainqueur à Montpellier une première fois en 2013.

Le Biterrois aime Montpellier (20 matches gagnés contre seulement 3 défaites) et Montpellier le lui rend bien : dimanche 12 février, il pourra compter sur le soutien sans faille du public pour tenter de mater la jeunesse rayonnante de Zverev, 19 ans, qui a déjà éliminé deux Français, Jérémy Chardy et Tsonga donc.

Face à Tsonga, qui s'alignait à Montpellier pour la première fois depuis 2010, Zverev a pourtant perdu le set initial au jeu décisif, mais il a ensuite fait preuve d'une plus grande efficacité à transformer en points ses premières balles dans les deux dernières manches. L'Allemand s'est aussi montré plus efficace en retour de service pour finalement l'emporter 6-7 (6/8), 6-2, 6-4 en 2h 20min.

Gasquet aura donc intérêt à mettre sous pression d'entrée Zverev, puisque l'Allemand avait conquis son premier titre à Saint-Pétersbourg, en septembre 2016, en battant en trois sets le Suisse Stan Wawrinka, qui venait pourtant de remporter l'US Open !
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

La salangane, poule aux œufs d’or de Côn Dao Côn Dao, en Mer Orientale, est un des fiefs des salanganes, ces sortes d’hirondelles marines qui produisent un nid de salive. Une denrée difficile à récolter qui se négocie à prix d’or en Asie.