17/05/2019 15:38
Au bout du suspense, la légende suisse du tennis Roger Federer s'est qualifiée jeudi 16 mai pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome en disposant en trois sets du Croate Borna Coric, avant d'y être rejoint par Novak Djokovic et Rafael Nadal, plus expéditifs.
>>Tennis: la pluie à Rome renvoie Federer, Nadal et Djokovic à jeudi
>>Rome: Alexander Zverev éliminé d'entrée par Berrettini
>>Tennis: histoires de famille pour les Williams

Roger Federer face au jeune Croate Borna Coric à Rome, le 16 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Chez les dames, la journée a été marquée par la qualification de la Japonaise Naomi Osaka pour les quarts de finale, qui lui permettra de conserver son trône au classement WTA à la fin de la semaine.

La reine du tennis féminin a éliminé la Roumaine Mihaela Buzarnescu (N°29) en deux sets secs, 6-3, 6-3, et affrontera la N°4 à la WTA, la Néerlandaise Kiki Bertens, au prochain tour.

La Tchèque Petra Kvitova, tête de série N°2, a elle abandonné dans le troisième set face à la Grecque Maria Sakkari, issue des qualifications, dans ce qui était son deuxième match de la journée.

En effet, à cause des matchs annulés la veille à cause de la pluie, la journée de jeudi 16 mai a eu des airs de marathon pour plusieurs joueurs et joueuses. Et ainsi Federer a dû d'abord écarter en début de journée le Portugais Joao Sousa pour pouvoir ensuite affronter quelques heures plus tard Coric, et le battre 2-6, 6-4, 7-6 (7) au bout d'un combat de plus de deux heures et demie.

Face à un joueur qualifié depuis mardi 14 mai pour les huitièmes, le Suisse a rapidement concédé le premier set, avant de se reprendre dans le deuxième et d'écarter deux balles de match dans le troisième pour arracher l'ultime manche au tie-break.

Remonté sur le court quelques minutes avant la victoire laborieuse de Federer, Rafael Nadal (N°2) a été plus expéditif et s'est débarrassé 6-1, 6-0 du Géorgien Nikoloz Basilashvili (N°18) en à peine une heure.

Il a été imité plus tard dans la soirée par le N°1 mondial Novak Djokovic, qui a écarté facilement l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N°56) sur le score de 6-3, 6-0.

Rafael Nadal, vainqueur en début de journée de Jérémy Chardy, a surclassé le Géorgien Nikoloz Basilashvili au Masters de Rome, le 16 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Plus tôt dans la journée, le Serbe avait balayé le Canadien Denis Shapovalov (N°22) 6-1, 6-3, et Nadal (N°2) avait lui humilié le Français Jérémy Chardy (N°42) 6-0, 6-1.

Un rythme éreintant dont Djokovic a semblé bien s'accommoder après sa première victoire de la journée: "Je n'ai pas passé trop de temps sur le court lors du premier match. Dans ces circonstances, c'est évidemment positif. Mais ce n'est ni la première fois et, probablement, ni la dernière, que je vais disputer deux matches le même jour", a déclaré le Serbe, qui s'est dit "très confiant".

Jet de chaise 

L'Autrichien Dominic Thiem a lui bien moins apprécié sa conversion forcée au stakhanovisme.

Après sa défaite (4-6, 6-4, 7-5) face à l'Espagnol Fernando Verdasco (N°38), qui affrontera "Rafa" au prochain tour, l'Autrichien a mis en cause les organisateurs du tournoi, contraints d'annuler tous les matches mercredi 15 mai.

"Je n'apprécie vraiment pas la manière dont nous, les joueurs, sommes traités à ce tournoi, car ce qui s'est passé hier est à mon avis inacceptable", a fulminé Thiem.

"Ils savaient qu'aucune balle de tennis n'allait être jouée et ils nous ont retenus jusqu'à 19h30", a protesté l'Autrichien. Des joueurs de tennis ont ensuite été bloqués dans la soirée en raison d'affrontements de rue entre supporters de football avant la finale de la Coupe d'Italie au stade olympique, non loin des courts de tennis, a ajouté Thiem.

"Le retour jusqu'à l'hôtel a pris une heure et demie. Quand on sait qu'il va pleuvoir toute la journée, on laisse les joueurs partir vers deux ou trois heures de l'après-midi quand il n'y a pas de circulation et qu'il n'y a pas de gens qui se battent dans la rue", a encore lâché l'Autrichien.

Autre mécontent du jour, l'Australien Nick Kyrgios (N°36), qui a une nouvelle fois laissé exploser sa colère sur un court, après avoir reçu un jeu de pénalité face au Norvégien Casper Ruud au début du troisième set. Il a jeté sa raquette, lancé une chaise sur le court et quitté le terrain. Ce qui lui vaut d'être disqualifié.

Parmi les autres "multi-vainqueurs" de jeudi 16 mai, l'Argentin Juan Martin del Potro (N°9) a passé deux tours, battant d'abord David Goffin (6-4, 6-2) dans la matinée avant d'enchaîner en terassant Casper Ruud (6-4, 6-4), pour s'offrir un quart de finale contre "Djoko".

Et le Grec Stefanos Tsitsipas, récent finaliste à Madrid, s'est défait du qualifié italien Jannik Sinner (6-3, 6-2), puis du vainqueur du Masters de Monte-Carlo, l'Italien Fabio Fognini (6-4, 6-3). Il doit retrouver vendredi 17 mai Federer, qu'il a éliminé à l'Open d'Australie en janvier.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.