09/05/2018 09:24
Nuages sombres au-dessus des Français: Benoît Paire puis Richard Gasquet ont chuté mardi 8 mai au 2e tour du Masters 1000 de Madrid, après une journée perturbée par un gros orage. Et Gaël Monfils, opposé à Rafael Nadal mercredi 9 mai, est le dernier Tricolore chez les messieurs.
>>Tennis: Rafael Nadal à Madrid pour poursuivre la razzia
>>Tennis/WTA: Serena Williams déclare forfait pour Madrid
>>Tennis: Alizé Cornet joue gros après ses "no show" aux contrôles antidopage

Richard Gasquet au tournoi de Monte-Carlo le 20 avril. Photo: AFP/VNA/CVN

Pour Paire (N.50) comme pour Gasquet (N.29), le scénario a été similaire avec un match solide mais une défaite décevante, respectivement contre le Canadien Denis Shapovalov (N.43) et le Serbe Dusan Lajovic (N.95).

Rageant pour Benoît Paire qui fêtait mardi 8 mai ses 29 ans, au lendemain d'une victoire convaincante sur son compatriote Lucas Pouille (18e). "C'était un super match contre Denis, ça jouait très bien au tennis", a commenté l'Avignonnais, battu en trois sets 7-6 (7/5), 4-6, 6-4.

"Je suis content d'avoir fait un combat comme ça le jour de mon anniversaire, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. (...) Je suis très content de mon match, je ne vais retenir que du positif. C'était une belle bagarre, encourageant et super pour la suite", a-t-il souligné à l'approche de Roland-Garros (27 mai-10 juin).

Plus à l'aise sur les surfaces rapides, l'espoir canadien Shapovalov (19 ans) restait sur deux éliminations au 1er tour sur terre battue à Monte-Carlo et Budapest. En huitièmes, il rencontrera le vainqueur du match entre le Canadien Milos Raonic (24e) et le Bulgare Grigor Dimitrov, 4e joueur mondial.

Monfils dernier espoir

Gasquet, de son côté, n'a rien pu faire face à la puissance Lajovic: le Serbe semblait évoluer sur un nuage sous le toit de la Caja Magica, déployé après un gros orage dans l'après-midi mardi 8 mai.

Le Biterrois a perdu en deux sets 7-6 (7/1) 7-6 (7/1), malgré une première balle de match sauvée à 5-4 dans le deuxième set.

Gaël Monfils à Indian Wells le 11 mars. Photo: AFP/VNA/CVN

"Il a été énorme tout le match. Je ne peux pas dire que j'ai mal joué, mais il n'a pas fait une faute de la partie", a déploré Gasquet, concédant avoir pris froid et se sentir un peu enrhumé. "J'ai été surpris mais cela arrive, des fois des joueurs sont au top. Il ne m'a rien donné".

Les fragiles espoirs français dans le tableau masculin reposent désormais sur Monfils (N.41): au 2e tour mercredi 9 mai, ce dernier doit affronter l'ouragan Nadal, N.1 mondial et décuple vainqueur de Roland-Garros, qui reste sur dix-neuf victoires consécutives sur terre battue sans perdre un set.

Les chiffres penchent largement en faveur de l'Espagnol: 13 victoires sur Monfils en 15 confrontations, "La Monf" n'ayant battu que deux fois "Rafa", au même endroit, à Delray Beach sur ciment (2009 et 2012).

Halep sans bavure

"Gaël est toujours un rude adversaire pour tout le monde. C'est un joueur qui a beaucoup de talent et de potentiel", a commenté Nadal lundi 7 mai "Ce sera un beau défi".

Chez les dames, la N.1 mondiale Simona Halep s'est aisément qualifiée pour les huitièmes, croquant la Belge Elise Mertens (N.16) en deux sets 6-0, 6-3.

Une performance sans bavure quand on sait que Mertens restait sur deux tournois remportés sur terre battue, à Lugano et Rabat. Halep a gagné les huit premiers jeux pour mener 6-0, 2-0, déployant avec brio son tennis de contre-attaquante.

"Après quelques jeux, je me sentais très bien sur le court, j'avais vraiment confiance dans le fait de pouvoir gagner", a commenté la Roumaine. "J'ai encore très bien joué. Ce n'est que le deuxième match du tournoi mais j'ai de bonnes sensations".

Opposée au prochain tour à la Tchèque Kristyna Pliskova (N.94), issue des qualifications, Halep peut déjà se projeter avec confiance vers Roland-Garros (27 mai-10 juin) où elle a été finaliste en 2014 et 2017.

"J'ai un an de plus et j'ai plus d'expérience, c'est sûr", a dit Halep, qui court toujours après son premier tournoi du Grand Chelem.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.