02/10/2020 10:55
Une rafale enregistrée à 186 km/h à Belle-Île-en mer en milieu de nuit : la tempête Alex a commencé à frapper aux premières heures de vendredi 2 octobre le Morbihan, placé en vigilance rouge pour vents violents.
>>Environ 14.000 foyers en France privés d'électricité à cause de la tempête Dennis
>>La tempête Ciara balaie le tiers Nord de la France

Dans une rue de Quiberon (Morbihan), lors de la tempête Alex, le 1er octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le Morbihan, département le plus exposé, la préfecture a annoncé qu'une rafale à 186 km/h avait été relevée à minuit dans la nuit de jeudi 1er à vendredi 2 octobre à Belle-Ile-en-Mer à la station météorologique de la pointe du Talut, au sud-ouest de l'île. Météo France faisait également état, en milieu de nuit, de rafales à 157 km/h sur l'île de Groix, 135 km/h à Sarzeau et 114 à Vannes.

"Des vents violents jusqu'à 130/140 km/h et de fortes précipitations sont attendus (...) Soyez prudents", rappelle la préfecture, en faisant état des premières chutes d'arbres et de la toiture d'un collège envolée à Vannes.

Par précaution, la préfecture avait annoncé en fin de journée plusieurs mesures, dont la "fermeture des établissements scolaires, d'enseignement supérieur et accueils de mineurs de l'ensemble du département" jusqu'à samedi 3 octobre. Pour éviter que des promeneurs imprudents ne se mettent en danger, les sentiers littoraux ont été interdits depuis jeudi soir 1er octobre à 21h00 jusqu'à samedi matin 3 octobre.

Le département est également placé en vigilance orange pour pluie et inondation.

Une jetée de l'île de Groix lors d'une tempête, le 11 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Afin de faire face à toute éventualité, 70 militaires ont été mobilisés et le Centre opérationnel départemental (COD), qui réunit l'ensemble des acteurs concernés (sécurité civile, police, gendarmerie, représentants des collectivités, etc...), est activé depuis jeudi soir 1er octobre sous l'autorité du préfet.

Les liaisons maritimes avec Belle-Île, la plus grande île du Morbihan, sont suspendues pour la journée de vendredi 2 octobre et pourraient l'être également pour les autres îles de Houat et Hoedic, a annoncé la compagnie Océane qui assure ces traversées, précisant que ces perturbations pourraient se prolonger samedi matin 3 octobre.

De son côté, la SNCF a annoncé que la circulation des trains serait interrompue entre Quimper et Rennes jusqu'en fin de matinée, vendredi 2 octobre. Des perturbations importantes sont également à prévoir dans les Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine, a-t-elle indiqué.

C'est la septième fois qu'une vigilance rouge "vent violent" est déclenchée depuis la mise en place du dispositif de vigilances en octobre 2001.

La vigilance orange est maintenue pour les Côtes-d'Armor (pluie-inondation et vent violent), le Finistère (pluie-inondation), l'Ille-et-Vilaine (vent violent) et la Loire-Atlantique (vent violent), auxquels est venue s'ajouter jeudi soir 1er octobre la Vendée.

Restrictions de circulation 

Des villes établies le long de rivières remontées par la marée, comme Morlaix, s'efforçaient jeudi soir 1er octobre de se protéger contre de possibles inondations lors de la marée haute de vendredi matin 2 octobre.

En raison des fortes rafales de vent annoncées, plusieurs ponts ont été interdits à la circulation, ou soumis à des restrictions de circulation, pour une durée plus ou moins longue. Ainsi le pont de Saint-Nazaire sera fermé à la circulation jusqu'à 6h00 vendredi matin 2 octobre, ont annoncé les services de l'État.

De même, fermé en fin de soirée jeudi 1er octobre, le pont de Cheviré, qui fait partie du périphérique nantais, pourrait rouvrir vendredi 2 octobre, à 3h00 du matin, "si les conditions le permettent".

Par ailleurs, la ville de Nantes a annoncé la fermeture vendredi 2 octobre et jusqu'à nouvel ordre, de tous les parcs et jardins de la ville.

Quatre départements du Sud-Est de la France sont en outre placés en vigilance orange "pluie-inondation", sans lien direct avec la tempête Alex : les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes et le Var.

Des cumuls de 200 à 250 mm de pluie sur 24 heures y sont attendus, contre 40 à 60mm en Bretagne, localement 80 mm, du fait d'Alex, selon Météo France.

Dans les Alpes-Maritimes, placées en alerte orange "pluies-inondations", tous les établissements scolaires, de la crèche aux universités, seront fermés vendredi 2 octobre, a annoncé le préfet dans un communiqué.

Le ministère de la Mer a lancé jeudi soir 1er octobre "un appel à la vigilance" et "à la prudence" aux professionnels de la mer, aux plaisanciers et aux promeneurs. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.