24/06/2014 00:22
Le projet de restructuration du Groupe de la poste et des télécommunications du Vietnam (VNPT) pour la période 2014-2015 a été approuvé par le Premier ministre Nguyên Tân Dung. Depuis le 10 juin, l’EURL de téléphonie mobile VMS-MobiFone ne fait plus partie du VNPT.
La séparation de MobiFone du groupe VNPT ouvre des opportunités au secteur de la téléphonie mobile. Photo : CBS/CVN


La compagnie VMS-MobiFone est désormais sous la tutelle directe du ministère l’Information et de la Communication. Elle poursuivra son activité comme auparavant, mais en bénéficiant de nouvelles opportunités de développement de ses services.

En effet, MobiFone peut non seulement faire appel à l’investissement étranger, mais aussi bénéficier d’une gestion abstraite de la réglementation des entreprises publiques au service d’une meilleure croissance. Des opportunités de croissance, il y en a également pour tous les acteurs du marché de la téléphonie mobile, à commencer par de possibles opérations d’alliance ou fusion entre opérateurs, au premier rang desquels figurent VNPT, Viettel et MobiFone.

Par ailleurs, le ministère de l’Information et de la Communication soumettra au gouvernement le plan d’actionnarisation du groupe VNPT dont l’EURL de services de télécommunications sera la tête.

Le VNPT pourra détenir 20% du capital statuaire de MobiFone

Selon un représentant du ministère de l’Information et de la Communication, le groupe VNPT pourrait entrer au capital de MobiFone à hauteur de 20% au plus, plafond de participation selon la Loi sur les télécommunications 2009.

Un rapport de la société de bourse de Hô Chi Minh-Ville (HSC) montre que le patrimoine de MobiFone est d’environ 3,4 milliards de dollars et pourrait atteindre plus de 4 milliards de dollars si son chiffre d’affaires continue de croître après sa séparation de VNPT.

VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.