07/10/2021 22:12
Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a signé le 7 octobre un télégramme officiel sur l'organisation du transport des habitants souhaitant rentrer dans leur localité d’origine.
Assistance aux personnes sur la route de retour dans leur pays natal.
Photo : VNA/CVN

Afin de poursuivre les mesures de prévention et de contrôle de la pandémie et d'assurer leur circulation en toute sécurité, le Premier ministre a demandé aux villes et provincesau niveau central de continuer à suivre ses instructions dans les télégrammes officiels du bureau du gouvernement des 30 septembre et 1er octobre. En conséquence, le travail doit être fait rapidement et en douceur, et la congestion des points de contrôle doit être évitée.

Les localités qui n'ont pas encore contrôlé la pandémie mais qui ont déjà cessé d'imposer des mesures de distanciation en vertu de la directive N°16 doivent continuer à persuader les résidents d'y rester tout en les soutenant et en reprenant une production et un commerce sûrs.

Pour ceux qui souhaitent retourner dans leurs provinces d’origine, les localités doivent informer les autorités de leurs destinations pour organiser le transport.

Les villes et provinces au niveau central sont chargées d'assurer un transport fluide et d'offrir une assistance si nécessaire.

Les localités de destination ont été invitées à accueillir les rapatriés et à mettre en œuvre des mesures de prévention et de contrôle de la pandémie conformément à la réglementation.

Selon le télégramme officiel, le ministère de la Santé doit donner la priorité à l'attribution de vaccins aux localités qui accueillent de nombreux habitants des zones touchées par la pandémie, ainsi qu'à travailler avec le ministère de la Défense pour augmenter les ressources humaines afin de soutenir le travail de lutte contre le coronavirus.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.