22/04/2020 09:57
Plusieurs pays membres de l'OPEP et d'autres producteurs de pétrole extérieurs à l'organisation se sont entretenus mardi 21 avril, lors d'une téléconférence, de la "situation dramatique" sur le marché du brut dont les cours connaissent un effondrement historique lié à la pandémie de coronavirus, a indiqué l'OPEP.
>>Chute historique du pétrole américain, faute de stockage aux États-Unis
>>Asie : le baril de brut américain sous les 15 USD, chute de près de 20%
>>L'OPEP confirme l'effondrement de la demande, "un choc extrême et brutal"

Logo et siège de l'OPEP (OPEC en anglais) à Vienne.
Photo : AFP/VNA/CVN

Durant cette conférence "informelle", les participants "ont réitéré leur engagement à ajuster la production de pétrole", selon les termes de l'accord scellé le 12 avril visant à réduire l'offre de 9,7 millions de barils par jour à partir du mois de mai, a précisé dans une série de tweets l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Interrogée par l'AFP, l'organisation, dont le siège se trouve à Vienne, n'a pas détaillé la liste des pays qui avaient pris part à ces discussions. Les participants souhaitent tenir ce type de consultations informelles "à une fréquence régulière" pour faire le point sur l'état du marché, selon l'OPEP. La Russie, principal partenaire de l'OPEP dans la mise en œuvre de l'accord du 12 avril, n'a pas participé à la téléconférence, a indiqué une porte-parole du ministre de l'Énergie Alexander Novak. La présence de l'Arabie saoudite, chef de file du cartel et premier exportateur mondial, n'a pas été confirmée non plus.

Le marché du pétrole s'effondre depuis plusieurs semaines en raison des restrictions de déplacement dans de nombreux pays et de la paralysie des économies provoquées par la pandémie de coronavirus qui font fondre la demande. Le prix du baril de pétrole nord-américain a connu une dégringolade historique lundi 20 avril, passant en territoire négatif. Pour le ministre russe de l'Énergie, il convient cependant de ne pas "dramatiser" la situation, selon un communiqué diffusé mardi 21 avril.

Les pays de l'OPEP et leurs alliés, menés par Moscou, "surveillent attentivement la situation et ont tous les moyens de réagir, le cas échéant", a-t-il encore ajouté. Le 12 avril, l'alliance OPEP+ avait conclu un accord pour réduire la production de 9,7 millions de barils par jour, la plus importante coupe jamais réalisée et destinée à soutenir un marché pétrolier en chute libre. Des producteurs n'appartenant pas à cette alliance se sont engagés quant à eux à réduire leur production de 3,7 millions de barils par jour supplémentaires.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).