25/12/2018 10:30

>>Tchad: lancement de la Semaine de la relance économique
>>La BAD mobilise 200 millions d'euros pour l'agriculture marocaine
>>La BAD a investi plus de 477 milliards de francs CFA au Tchad

La Banque africaine de développement (BAD) va injecter 29 millions d'euros dans la construction de la partie tchadienne de la dorsale transsaharienne (DTS) à fibre optique, a annoncé lundi 24 décembre la ministre tchadienne des Postes et des Nouvelles technologies de l'information et de la communication, Alixe Ndolenodji Naïmbaye. Ce prêt de 29 millions d'euros complète le financement global de la première phase du projet de la DTS estimé à près de 79 millions d'euros et dont la composante du Niger en cours d'exécution est déjà financée par la BAD à hauteur de 44 millions d'euros. Les gouvernements du Niger et du Tchad ont conjointement lancé et validé les études de faisabilité de ce projet en 2016 à travers une assistance de la BAD. "L'objectif global du projet dans les deux pays est de contribuer à la diversification de l'économie en faveur de l'émergence d'une économie digitale au Niger et au Tchad à travers le désenclavement digital. Ce projet multinational contribuera de manière décisive à l'intégration digitale africaine à travers les interconnexions du Niger et du Tchad à l'Algérie et au Nigeria entre autres, tout en mettant en œuvre les chainons manquants dans les liaisons optiques entre l'Afrique du Nord, de l'Ouest et du Centre", a expliqué Mme Naïmbaye. La fibre optique permettra de connecter le Tchad au Soudan où elle est déjà déployée et consacrera la place centrale du Tchad dans l'acheminement des data entre les façades orientale et occidentale du continent, a-t-elle ajouté.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.