29/05/2018 11:18
Le taux de femmes entrepreneurs vietnamiennes est de 31,3%, classant le Vietnam au 6e rang mondial. Le pays est aussi le seul représentant asiatique dans le Top 10, selon Mastercard Index of Women Entrepreneurs (MIWE) 2018.
>>Le PM rencontre des entrepreneurs et intellectuels vietnamiens en Australie
>>Renforcer le rôle des femmes
dans le monde des affaires

>>Les femmes entrepreneurs de l'ASEAN et la nouvelle économie régionale
>>Fondation de l'Association des femmes chefs d'entreprise de Hô Chi Minh-Ville

La vice-présidente du Vietnam, Dang Thi Ngoc Thinh (3e à droite) et les femmes d'affaires vietnamiennes. Photo: Nguyên Dân/VNA/CVN

Dans le top 10 figurent le Ghana (46,4%), la Russie (34,6%), l’Ouganda (33,8%), la Nouvelle-Zélande (33%), l’Australie (32,1%). Les 4 pays restants sont la Pologne, l'Espagne, la Roumanie et le Portugal.

Mastercard a réalisé cette étude dans 57 pays et territoires d’Asie-Pacifique, d’Europe, d’Amérique latine, du Moyen-Orient et d’Afrique, ainsi qu’en Amérique du Nord.

Toujours selon un classement de Mastercard en 2017, le Vietnam a atteint 65 points, soit le 19e rang et au 7e rang en matière de taux d’entreprises dirigées par des femmes (31,4%), devant  la Chine (30,9%), les États-Unis (30,7%).

Cela prouve que la position des femmes entrepreneurs vietnamiennes s’améliore  de plus en plus sur la scène tant régionale qu’internationale. Selon Trân Thi Tuyêt, vice-présidente de l'Union des femmes du Vietnam, avec 51% de la population, les femmes vietnamiennes dirigent 25% des plus de 500.000 entreprises du pays. Le potentiel en matière de start-up pour les femmes est énorme.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Tourisme: approuver le projet d’accélération de l'application des technologies numériques ​ Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé le plan directeur pour l'application des technologies de l'information dans le domaine du tourisme pour la période 2018-2020, avec une orientation jusqu'en 2025.