19/01/2020 13:18
Continuer à convaincre que la France est attractive, malgré les mouvements sociaux, et que les réformes vont se poursuivre : c'est l'objectif d'Emmanuel Macron et du gouvernement, qui reçoivent lundi de près de 200 patrons français et étrangers à Versailles.
>>Amazon France rend public le montant de ses impôts pour la première fois
>>L'économie française en demi-teinte pour la première moitié de 2020

Emmanuel Macron inaugure l'exposition Made in France, le 17 janvier à l'Élysee. Photo : AFP/VNA/CVN

Pour la troisième année consécutive, l'événement "Choose France" permettra de tisser des liens et d'annoncer des investissements à la veille du Forum économique mondial (WEF) de Davos, et d'afficher ainsi l'orientation résolument favorable au monde des affaires des autorités françaises.

Outre le président et le Premier ministre Edouard Philippe, 19 membres du gouvernement seront là pour accueillir sous les ors du château de Versailles près de 150 patrons étrangers, de grands groupes américains (Coca-Cola, Snap Inc, Fedex, Google, Netflix...), asiatiques (Hyundai Motors, Samsung Electronics, Fosun, Toyota...), africains (Cooper Pharma, Orascom) et européens (Rolls Royce, EY, ING Bank...).

Avant un dîner introduit par Emmanuel Macron, "plus de 400 rencontres bilatérales" seront organisées ainsi que deux ateliers sur "l'industrie du futur" et les "chaînes de valeur durables", au moment où le poids du facteur environnemental augmente dans les critères d'achat des entreprises et que la France se dit "très bien placée" pour relever ce défi.

L'Elysée relève qu'entre 2017 et 2019, l'attractivité de la France a progressé du 22ème au 15e rang du classement publié par le WEF, "soit la meilleure progression du top 20".

"Afin de conforter cette dynamique positive", le gouvernement poursuivra "le travail de pédagogie sur les réformes et les transformations menées en France pour encourager les entreprises étrangères à investir plus encore dans les territoires", selon un communiqué de la présidence de la République.

Pour illustrer l'attrait de la France, Emmanuel Macron visitera lundi matin 20 janvier à Dunkerque un site industriel du groupe du groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, inauguré l'an dernier.

La France demeure comme en 2018 la deuxième destination pour les investisseurs étrangers en Europe derrière l'Allemagne et devant le Royaume-Uni, selon une étude commandée pour l'occasion par Business France, l'agence de promotion de la France à l'étranger, à l'institut Kantar.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.