07/02/2019 14:32
Talibans et représentants de l'opposition au gouvernement afghan se sont quittés mercredi 6 février sur un satisfecit à l'issue de deux jours de pourparlers à Moscou en s'accordant sur un communiqué commun.
>>L'Iran confirme dialoguer avec les talibans sur la sécurité
>>Afghanistan: nouveaux ministres aux postes-clés de l'Intérieur et de la Défense

Les participants aux discussions entre talibans et opposition afghanes réunis le 5 février 2019 dans un hôtel de Moscou. Photo: AFP/VNA/CVN

"Ce fut un grand succès. Nous nous sommes mis d'accord sur de nombreux points et j'espère qu'à l'avenir nous pourrons aller plus loin et enfin parvenir à une solution", a déclaré le chef de la délégation talibane, Sher Mohammad Abbas Stanikzai.

L'ex-président afghan Hamid Karzaï s'est également dit satisfait "des résultats de la réunion" et "d'être parvenus à une déclaration très substantielle".

Les 80 membres de partis politiques et de la société civile afghane, d'où ne figurait aucun membre du gouvernement du président afghan Ashraf Ghani, ont établi en accord avec la dizaine de représentants talibans une déclaration d'intention en neuf points.

Outre des engagements à poursuivre "des pourparlers intra-afghans", les deux parties, qui ont voté l'accord à main levé après sa lecture, se sont engagées à respecter de nombreux droits, dont celui des femmes "conformément aux valeurs islamiques".

Ce point a été relevé par une des deux femmes de la délégation afghane, Fawzia Koofi.

"Lorsque vous parlez des droits islamiques, il y a des interprétations différentes. J'ai vécu en Afghanistan à l'époque des talibans et je sais que leur interprétation des droits islamiques concernant les femmes est différente de celle du gouvernement actuel", a déclaré après le vote la présidente de la Commission des femmes, de la société civile et des droits de l'Homme à l'Assemblée.

"Mes recommandations durant les réunions plénières étaient d'inscrire que les droits des femmes et de tous les citoyens seront protégés dans le cadre de tout accord futur. Cela a été accepté mais n'a pas été reflété dans la résolution finale qu'elle n'a +pas voté+", a-t-elle dit.

Des engagement sur l'éducation ou encore la liberté d'expression font également référence à ces "valeurs islamiques".
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.