01/12/2021 16:30
Des expériences, des propositions ainsi que des projets de coopération dans la gestion de la pollution du milieu marin ont été discutés lors d’une table ronde Vietnam - France tenue le 30 novembre à Hanoï.
>>La protection de la vie marine au cœur d’une stratégie nationale
>>Le Vietnam copréside une conférence sur la pollution plastique et les déchets marins à Genève
>>Le Vietnam est prêt à participer à des projets mondiaux sur l’environnement

Vue de la table ronde Vietnam - France sur la gestion de la pollution marine.

La table ronde Vietnam - France sur la gestion de la pollution du milieu marin, co-organisée par l’Académie diplomatique du Vietnam (DAV) et l'ambassade de France à Hanoï, a réuni plus de 50 participants venus de l’ambassade de France, du ministère vietnamien de la Défense nationale, et de celui des Ressources naturelles et de l’Environnement, et de plusieurs instituts de recherche du pays. Outre la présence physique des délégués au siège de la DAV, l’événement a lancé également une transmission de forme vidéo-conférence pour connecter 40 experts de la France et de plusieurs ville et provinces côtières du Vietnam telles que Dà Nang, Quang Binh, Phu Yên et Khanh Hoà.

Réduire les déchets plastiques océaniques, un enjeu

S’exprimant à l’ouverture, Nguyên Hùng Son, directeur adjoint de la DAV, a déclaré que ces dernières années, le Vietnam avait fait de gros efforts pour perfectionner son cadre juridique et ses politiques pour mieux gérer et protéger son milieu marin et ses îles. La Stratégie de développement durable de l’économie maritime du pays à l’horizon 2030, et vision 2045, a mis l’accent sur la protection de l'environnement marin. Le Vietnam s'efforce également de devenir un pionnier dans la région en termes de réduction des déchets plastiques océaniques.
 
Nicolas Warnery, ambassadeur de France au Vietnam, a déclaré que ce séminaire, inscrit dans le cadre de la Déclaration commune de défense 2018-2028 entre les deux ministères de la Défense, était une occasion pour évoquer les questions de dégradations environnementales et leur interaction avec le monde de la défense. "Nous devons intensifier la coopération innovante dans le domaine de la sécurité environnementale. L’expertise française gouvernementale, militaire, et scientifique peut aider dans ce domaine", a-t-il souligné.

Selon le diplomate, "le changement climatique et la pollution du milieu marin sont une menace non traditionnelle importante qui a des conséquences sécuritaires, notamment sur l’organisation des forces, leur emploi, et leurs moyens". Cette problématique doit être prise en compte, de manière globale, via des organisations nationales ministérielles et interministérielles ainsi que des partenariats bilatéraux ou multilatéraux.
 
Lors de l'événement, les experts français et vietnamiens ont tout affirmé que la pollution marine, avec notamment la question des déchets plastiques océaniques, est l’un des grands défis pour les deux pays. La France a partagé les expériences dans la mise en œuvre des politiques juridiques, dans la lutte contre les pollutions accidentelles en mer, notamment les mesures d’interventions des cas de déversement marin d’hydrocarbures...

Des experts français et vietnamiens partagent leurs expériences dans la gestion de la pollution marine.

Les perspectives de coopération

Les perspectives et propositions pour promouvoir la coopération internationale dans la gestion et la protection de l'environnement marin en général et en Mer Orientale en particulier ont également été abordées. À savoir le renforcement du partage d'informations, le lancement des recherches sur les écosystèmes en Mer Orientale, les ressources et paysages marins, la biodiversité marine, la promotion du soutien en termes de techniques et d’équipement dans les études de l’environnement marin…

Fanny Quertamp, spécialiste principale de "Rethinking Plastics" a présenté les activités de ce projet au Vietnam. "Rethinking Plastics" a pour objectif d’appuyer la transition vers une économie circulaire et la réduction des déchets plastiques et marins dans sept pays d’Asie de l’Est et du Sud-Est à travers des actions de renforcement de capacités, d’échanges de bonnes pratiques et le financement de projets pilotes.

Au Vietnam, ses initiatives sont à piloter à Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et dans la province de Phu Yên (Centre). Elles visent à promouvoir la collecte, le tri et le recyclage des emballages plastiques, à encourager les pêcheurs à collecter les déchets plastiques capturés lors de la pêche, à établir une alliance de supermarchés pour réduire les sacs en plastique à usage unique ainsi qu’à gérer les déchets dans les ports.

À cette occasion, la ville de Dà Nang (Centre) a présenté les activités de coopération internationale qu’elle mène efficacement avec ses partenaires dans la gestion de la pollution marine.
 
Texte et photos : Bùi Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Le delta du fleuve Rouge parmi les 52 destinations choisies Le delta du fleuve Rouge au Vietnam est la seule destination d'Asie du Sud-Est à figurer dans la fameuse liste des 52 endroits sélectionnés par le New York Times de ce début d’année.