16/06/2022 09:49
Une table ronde sur "Les relations économiques entre la France et le Vietnam, et les investissements français au Vietnam" a eu lieu le 14 juin à Montpellier, en présence de l’ambassadeur du Vietnam en France Dinh Toàn Thang, d’intervenants et participants qui sont des chercheurs, hommes d’affaires et étudiants français et vietnamiens.
>>La France soutient le renouveau de la caféiculture au Nord-Ouest du Vietnam
>>La France aide le Vietnam à moderniser son administration
>>Forum de l'emploi France-Vietnam 2022 à Hanoï

Vue générale de la table ronde sur les échanges économique France - Vietnam

Organisée par le D.U. Tremplin pour le Vietnam, relevant de l'Université Paul-Valéry Montpellier 3, en partenariat avec l’ambassade du Vietnam en France et la Jeune Chambre Économique (JCE) de Montpellier, cette table ronde s’est tenue sous forme hybride, en présentiel et en ligne.

Prenant la parole à l’évènement, l’ambassadeur du Vietnam en France Dinh Toàn Thang a insisté qu’en près d'un demi-siècle, l'amitié et la coopération entre le Vietnam et la France avaient enregistré des évolutions positives, diverses et substantielles dans les domaines politique, économique, culturel, éducatif... avec de nombreux cadres de coopération à tous les niveaux - régions, villes et collectivités  contribuant  à compléter et promouvoir les forces des deux parties.

Dans le cadre de la visite en France du Premier ministre Pham Minh Chinh en novembre 2021, les deux parties ont signé une déclaration globale sur le développement de la coopération dans de nombreux domaines, mettant notamment l'accent sur l'approfondissement de la relation de coopération économique et commerciale, promouvant des activités visant à faciliter la connexion et les échanges de biens et de services entre les PME entreprises de France et du Vietnam, selon des axes de coopération prioritaires.

La France est le deuxième investisseur au Vietnam dans l'UE avec plus de 3,6 milliards USD de capital total, principalement dans les secteurs manufacturiers et immobilier.

Cependant, la France dispose de nombreux atouts dans les domaines des télécommunications, des énergies renouvelables, de l'environnement, du biomédical, de l'industrie manufacturière, de l'agro-alimentaire, des infrastructures, de la logistique,... qui sont autant de domaines très adapté aux orientations du Vietnam.

L'ambassadeur du Vietnam en France Dinh Toan Thang (centre) prend la parole lors du débat.

"Les résultats de la coopération économique sont encourageants mais ne sont toujours pas vraiment à la mesure des potentiels", a-t-il indiqué. Avec le processus d'intégration internationale et un cadre juridique de plus en plus synchrone combiné aux réalisations du développement socio-économique ainsi qu'au potentiel et aux avantages du Vietnam et à la détermination du gouvernement, il est convaincu que dans les temps à venir, la relation de coopération entre le Vietnam et la France en général et avec la ville de Montpelier en particulier connaîtrait une forte percée, tant en quantité qu’en qualité.

À cette occasion, l’ambassadeur vietnamien s’est engagé de s’efforcer de promouvoir le rôle de pont entre les deux pays, en accompagnant les entreprises et la ville de Montpelier, vers la réussite et l'efficacité des deux parties.

Lors du débat, le représentant du ministère du Plan et de l'Investissement du Vietnam en France et les intervenants ont brossé un tableau de l'économie vietnamienne ainsi que des perspectives de coopération bilatérale.

Le Vietnam, un marché potentiel

Selon Mme Diane Belle, vice-présidente de JCE, les jeunes européens et français auraient "tout intérêt et tout à gagner à développer les relations commerciales avec le Vietnam".

Un grand nombre d'intervenants, d'universitaires, d'hommes d'affaires et d'étudiants français et vietnamiens ont assisté au débat.

Pour ce faire, elle estime que les deux parties doivent surmonter les obstacles dont les différences culturelles et sociales pour mieux se comprendre. Par ailleurs, les investissements peuvent non seulement se concentrer dans la production, mais aussi prêter attention au développement d'autres secteurs tels que les services ou l’industrie du tertiaire.

Andreea Acxinte, du Cabinet de conseil Europe PM, trouve "important" en ce moment pour l’Europe et la France de développer de nouvelles relations plus profondes avec le Vietnam. Parce que le Vietnam a une position géopolitique très intéressante pour les Européens désireux d’être plus proches de tout ce qui passe en Asie. Le Vietnam possède en outre des ressources humaines de qualité.

"Je pense que c’est le bon moment pour reconstruire nos relations économiques sur la base de nos très bonnes relations politique, diplomatique. Mais il faut une nouvelle position pour ces relations économiques, faciliter les investissements des Européens au Vietnam mais également faciliter la venue des Vietnamiens en Europe pour créer des partenariats dans des domaines stratégiques comme l’énergie, le médical, le transport, l’environnement et les ressources humaines", a-t-el remarqué.

Les jus de fruit exotiques de MAYA fabriqués au Vietnam et consommé en France.

Lors du séminaire, de nombreuses jeunes startups montpelliéraines ont exprimé leur profond intérêt à faire des affaires au Vietnam, notamment une jeune entreprise produisant des jus de fruit tropicaux de la marque MAYA.

Hamza Qabil, président fondateur de cette société, a exprimé le désir de recevoir un soutien. Il a déclaré que le Vietnam abrite de nombreux fruits exotiques que les Français aiment particulièrement, tels que fruit de la passion, ananas, mangue, litchi et eau de coco. "Mes jus de fruit sont naturels, sans sucre ajouté, sans colorant, et sans conservateur en mettant en avant la fabrication artisanale vietnamienne", a-t-il confié.

Quant à Quentin Aoustin, co-fondateur de l'entreprise Qanopée spécialisée dans le conseil en santé au travail, il voit en le Vietnam un marché dynamique avec une forte croissance des entreprises, plein de potentiels pour développer de nouvelles idées contribuant à la vitalité des entreprises.


Texte et photos : Thu Hà NGUYEN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Le tourisme aspire à accueillir cinq millions de visiteurs étrangers en 2022 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (VNAT), au cours des sept premiers mois de l'année, le tourisme national a enregistré un taux de croissance mensuel moyen de 62%.