27/10/2018 16:13
Les dirigeants de la Turquie, la Russie, la France et l'Allemagne se réunissent samedi 27 octobre à Istanbul pour un sommet inédit sur la Syrie visant à consolider la trêve fragile à Idleb et avancer vers une transition politique.
>>Macron et Trump se coordonnent avant le sommet d'Istanbul sur la Syrie
>>L'émissaire de l'ONU pour la Syrie attendu à Damas

Un combattant opposant du Front de libération nationale dans une rue de la ville d'al-Rashidin, dans la province d'Idleb, le 15 octobre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le sommet entre les présidents turc Recep Tayyip Erdogan, russe Vladimir Poutine, français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel réunira pour la première fois à partir de 13h00 GMT des acteurs aux initiatives concurrentes.

"Le but principal de ce sommet est d'étudier quelles formules nouvelles peuvent être trouvées afin d'apporter une solution politique" à ce conflit complexe, a déclaré vendredi 26 octobre le porte-parole de M. Erdogan, Ibrahim Kalin.

L'émissaire des Nations unies pour la Syrie Staffan de Mistura, qui a eu des discussions infructueuses à Damas cette semaine et déploré vendredi 26 octobre la paralysie du plan de l'ONU, sera lui aussi présent au sommet d'Istanbul.

L'autre question majeure sera le cessez-le-feu dans la province rebelle d'Idleb (Nord-Ouest) qui a été négocié in extremis le mois dernier par MM. Erdogan et Poutine. Cet accord entre Moscou, allié du gouvernement, et Ankara, parrain des opposants, prévoyait notamment la mise en place d'une "zone démilitarisée" de 15 à 20 km de large pour séparer les territoires insurgés d'Idleb des régions gouvernementales.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville