20/07/2018 15:50

>>Syrie: début de l'évacuation de localités pro-régime assiégées
>>L'ONU donne l'alerte sur la sécurité des civils dans le Sud de la Syrie

Après près de trois ans de siège, 6.900 femmes, enfants et hommes ont finalement pu quitter les villes syriennes de Foah et de Kafraya ces derniers jours, suite à un accord conclu entre les parties au conflit, a indiqué l'ONU dans un communiqué. Les deux villes pro-gouvernementales largement chiites, situées dans le gouvernorat d'Idlib, en majorité tenu par les rebelles, ont été assiégées par des groupes armés non étatiques depuis octobre 2015. Les Nations unies n'ont pas été en mesure d'acheminer d'aide humanitaire à ces villes depuis septembre 2017. Les civils ont été escortés par le Croissant-Rouge arabe syrien jusqu'au passage d'Al-Eiss, dans le sud du gouvernorat d'Alep. En outre, 17 personnes nécessitant des soins médicaux d'urgence ont été amenées dans des hôpitaux de la ville d'Alep, accompagnées de 21 membres de leur famille, selon le communiqué. Lundi 16 juillet, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a signalé que 430 autres Syriens affectés par le conflit avaient été évacués du gouvernorat de Daraa vers le nord de la Syrie, suite à un accord des parties belligérantes. "L'ONU n'est pas partie à l'accord négocié ou à sa mise en œuvre, mais prête à fournir une assistance humanitaire à tous ceux qui en ont besoin", a déclaré jeudi Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général lors d'un point de presse. M. Haq a souligné que "toute évacuation de civils devrait être sûre, volontaire, bien informée et vers un lieu de leur choix" et que "toutes les personnes déplacées par de tels accords doivent conserver le droit au retour dès que la situation le permet". 


Xinhua/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.