17/05/2019 21:43
Le Conseil de sécurité de l'ONU discute à nouveau vendredi 17 mai de la dégradation de la situation dans la province d'Idleb en Syrie, une semaine après une première réunion.

>>Lourdes frappes aériennes sur des positions opposantes
>>Syrie: Pompeo exprime sa satisfaction quant à sa rencontre avec Poutine sur le règlement politique de la crise

Un soldat du gouvernement lors d'une offensive contre les opposants dans la province de Hamah, en Syrie. Photo: Xinhua/VNA/CVN


Selon des diplomates, cette nouvelle réunion est comme la précédente demandée par la Belgique, l'Allemagne et le Koweït, trois membres non permanents du Conseil.

Elle sera publique contrairement à celle à huis clos du 10 mai. Depuis fin avril, les forces syriennes et leurs alliés russes ont intensifié les attaques contre la province d'Idleb (nord-ouest), faisant planer la crainte d'une offensive pour reprendre le contrôle de cette dernière enclave tenue par des groupes terroristes.

Le 10 mai, la Russie avait refusé l'adoption d'une position commune par le Conseil de sécurité.

Dans une démarche inhabituelle à la fin de la réunion, 11 pays du Conseil sur 15 s'étaient présentés devant les médias pour appeler "à protéger les civils" et exprimer leur "profonde préoccupation" face à la détérioration à Idleb, censée être depuis septembre une zone de désescalade garantie notamment par la Russie.

Quelque 3 millions de personnes vivent dans la province d'Idleb dont un million d'enfants.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

La baie de Ha Long, l'une des attractions les plus populaires en Asie La baie de Ha Long dans la province septentrionale de Quang Ninh, est l'une des attractions les plus populaires en Asie, selon le journal quotidien de langue anglaise basé à Hong Kong, South China Morning Post (SCMP).