01/03/2019 12:03
Le nouvel envoyé spécial du secrétaire général pour la Syrie, Geir Pedersen, a présenté jeudi 28 février, devant le Conseil de sécurité, les cinq priorités qu'il s'est fixé dans l'immédiat pour faire avancer la résolution politique du conflit syrien, notamment grâce à la création du comité constitutionnel réclamé depuis plusieurs mois.
>>Syrie: nouvelles évacuations de l'ultime poche de l'EI
>>Syrie: l'ONU demande aux États membres d'assurer le financement de la réponse humanitaire

Un coin de la ville d'Idleb ravagée lors d'une attaque à la bombe le 18 février en Syrie. Photo: AFP/VNA/CVN

M. Pedersen a expliqué que sa principale priorité est d'approfondir son dialogue avec le gouvernement syrien et l'opposition, notamment la Commission syrienne de négociations, soulignant qu'il est essentiel pour lui d'avoir un accès direct aux parties afin de renforcer la confiance et d'amener les Syriens à la table des négociations, selon un communiqué publié jeudi 28 février par l'ONU. Il a aussi fait part de sa volonté d'œuvrer pour une action plus concrète sur la question des détenus et des personnes enlevées ou portées disparues, notant que cette question est "d'une importance humanitaire immense". Dans l'exercice de son mandat, le nouvel envoyé spécial compte aussi intervenir auprès d'un large éventail de Syriens, convaincu de l'importance d'impliquer l'ensemble du peuple syrien aux efforts de paix. Ce travail, a-t-il précisé, a déjà été amorcé par son équipe qui a mené des consultations avec plus de 200 acteurs de la société civile syrienne et de la diaspora au cours des deux derniers mois.

M. Pedersen a également insisté sur son intention de convoquer un comité constitutionnel "crédible" dès que possible, précisant qu'il espère pouvoir en finaliser "très prochainement" les règles de procédures et qu'il fera par ailleurs tout son possible pour que le comité comprenne un minimum de 30% de femmes. Il a également rapporté avoir ressenti, au cours de ses conversations avec les parties, une "générale acceptation" du fait que la convocation d'un comité constitutionnel "crédible, équilibré, inclusif, viable et mené par les Syriens" serait importante pour revitaliser le processus politique. "Cela permettra d'ouvrir la porte à un dialogue plus approfondi et à de véritables négociations", a-t-il espéré. Enfin, M. Pedersen a dit son intention d'aider les parties internationales à renforcer leur dialogue pour déboucher sur une solution politique crédible et durable. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le delta du Mékong laboure le sillon de l’agrotourisme Depuis quelques années, de nouvelles formes de tourisme qui mettent un accent particulier sur le vécu authentique de la nature et de la culture s’implantent à leur rythme dans le delta du Mékong, grenier de riz du Vietnam. Les offres se sont multipliées autour du thème de l’agriculture mais cette dynamique est loin d’atteindre sa maturité.