25/08/2018 22:06
L'organisation Human Rights Watch (HRW) a exhorté samedi 25 août le groupe terroriste État islamique (EI/Daech) à libérer 27 personnes dont 16 enfants enlevés il y a un mois dans une province du Sud de la Syrie, dénonçant cette prise d'otage.

>>Plus de 20.000 combattants de Daech encore en Irak et en Syrie
>>Syrie: "la victoire de l'armée sur al-Nosra à Idlib mettra fin au conflit"
 

Des enfants syriens dans le bourg de Douma (Ghouta orientale).
Photo: AFP/VNA/CVN


Le 25 juillet, le groupe terroriste Daech avait mené une série d'attaques coordonnées dans la province de Soueida, contrôlée par le gouvernement syrien, faisant plus de 250 morts, un de ses assauts les plus meurtriers depuis le début du conflit en Syrie.

Les terroristes avaient également enlevé une trentaine de civils, dont plusieurs enfants âgés de sept à quinze ans, dans cette région où vit une importante minorité druze.

"La prise d'otages est un crime de guerre et le groupe État islamique devrait immédiatement libérer" les personnes toujours en détention, a exhorté Human Rights Watch dans un communiqué.

"La vie des civils ne devrait pas être utilisée comme monnaie d'échange", a ajouté la directrice adjointe pour le Moyen-Orient de l'organisation, Lama Fakih.

L'EI, acculé dans quelques poches en Syrie après avoir perdu les territoires qu'il contrôlait, chercherait à utiliser les otages comme monnaie d'échange dans ses négociations avec le gouvernement syrien, selon HRW.

Le conflit en Syrie a débuté en 2011et a déjà fait plus de 350.000 morts.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Fête printanière de Côn Son - Kiêp Bac à Hai Duong

La cérémonie d’ouverture de la fête traditionnelle de Côn Son et de commémoration du 685e anniversaire du décès du vénérable Huyên Quang (1334-2019), troisième fondateur de la secte bouddhique Trúc Lâm (Forêt de bambous), s’est tenue mercredi 20 février dans la province de Hai Duong (Nord).