03/09/2018 15:20
>>Syrie: l'EI attaque une base de la coalition américaine dans l'Est du pays
>>Poutine appelle l'UE à participer à la reconstruction en Syrie

Au moins deux personnes ont été tuées dans la nuit de samedi 1er à dimanche 2 septembre lors d'explosions sur le site d'un aéroport militaire près de Damas, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), évoquant un "probable tir de missile israélien". Les médias étatiques syriens ont également rapporté des explosions à l'aéroport militaire de Mazzé, dans la banlieue ouest de Damas. Mais ils n'ont pas fait état de victime, et un officiel cité a réfuté l'hypothèse d'une frappe israélienne. Selon l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, un "probable tir de missile israélien (...) a touché un dépôt de munitions, entraînant de violentes explosions". "Deux combattants prorégime ont été tués et 11 autres blessés, dont certains se trouvent dans un état critique", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Il n'a pas été en mesure de dire si les victimes appartenaient à l'armée ou à des milices alliées, composées de combattants étrangers. Interrogé par l'AFP, une porte-parole de l'armée israélienne a indiqué: "Nous ne commentons pas les informations de la presse étrangère". Des correspondants de l'AFP à Damas ont entendu plusieurs explosions dans la nuit. Citée par l'agence officielle Sana, une source militaire syrienne a indiqué que l'aéroport de Mazzé n'avait "pas été la cible d'une agression israélienne".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).