17/10/2017 18:16

>>À Raqa, le système D des forces antijihadistes
>>Syrie : l'alliance anti-EI mène les batailles "les plus dures" à Raqa

Des forces antijihadistes soutenues par les États-Unis ont chassé mardi 17 octobre les jihadistes du principal hôpital de Raqa, acculant les derniers combattants du groupe État islamique (EI) dans une ultime position dans leur ancienne "capitale" en Syrie. Il resterait dans cette ville du Nord du pays en guerre plusieurs dizaines de combattants étrangers de l'EI, retranchés dans le stade municipal du centre de la cité, selon les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui s'attendent à la chute imminente de l'ex-fief jihadiste. Les FDS, une alliance de combattants kurdes et arabes appuyée par les États-Unis, a progressivement reconquis la quasi-totalité de Raqa, plus de quatre mois après leur entrée dans la métropole aux mains de l'EI depuis 2014. Mardi 17 octobre, elles ont annoncé avoir repris l'hôpital national, une des deux dernières positions encore aux mains des jihadistes. "L'hôpital national a été libéré (...), 22 combattants étrangers ont été tués", ont indiqué les FDS sur leur site internet. "Les combats se poursuivent près du stade", toujours tenu par les jihadistes. Ce dernier carré devrait être "libéré soit aujourd'hui soit demain au plus tard", a indiqué à l'AFP le porte-parole des FDS, Talal Sello.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.