21/02/2019 08:59
Au moins dix camions transportant des hommes, mais aussi des femmes et des enfants, ont quitté mercredi 20 février le village de Baghouz, où se trouve l'ultime poche du groupe État islamique (EI) dans l'Est de la Syrie.
>>Syrie: Trump exhorte les Européens à reprendre leurs combattants de l’EI
>>La Russie va aider à ouvrir deux couloirs humanitaires pour les réfugiés syriens

Des combattants des FDS sur une colline dans l'Est de la Syrie, près de laquelle sont retranchés des jihadistes, le 19 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

Depuis une position des Forces démocratiques syriennes (FDS) près du village de Baghouz, une journaliste de l'AFP a pu voir passer les camions-remorques sortant du village, avec à leur bord des dizaines d'hommes, certains dissimulant leur visage, des femmes en niqab et des enfants.

"Nous avons des unités spéciales pour évacuer les civils. Après plusieurs jours de tentatives, nous avons réussi à évacuer une première vague aujourd'hui", a indiqué un porte-parole des FDS, Moustafa Bali.

"Leur nombre n'est pas encore connu", a-t-il souligné, précisant que les personnes sorties sont transportées vers une des zones d'accueil des FDS, où elles sont soumises à des fouilles et des interrogatoires fouillés, pour permettre d'identifier les jihadistes potentiels.

"Nous ne savons pas si parmi eux se trouvent des jihadistes", a-t-il ajouté. "Il y a toujours des civils à l'intérieur (du réduit jihadiste), nous pouvons les voir", a-t-il précisé.

Les FDS et la coalition internationale anti-EI accusent les jihadistes d'utiliser les civils comme "boucliers humains".

Le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, a évoqué des "négociations" en cours entre les forces et l'EI pour obtenir une "capitulation" des jihadistes retranchés. Il a évoqué un "accord aux contours encore vagues".

En 2014, l'EI avait conquis de vastes territoires en Syrie et en Irak, proclamant un "califat" sur un territoire vaste comme le Royaume-Uni. Il ne conserve plus qu'une poche de moins d'un demi-kilomètres carré dans le village de Baghouz.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.