23/02/2020 16:35
>>L'immigration à la frontière américano-mexicaine plonge de 74,5% en 9 mois
>>Trump limite l'accès aux États-Unis pour les ressortissants du Nigeria et cinq autres pays
>>Le nombre de demandes d'asile continue d'augmenter en France

Le nouveau camp fermé pour migrants en construction sur Samos est presque achevé mais il est mal accueilli par la population, qui ne veut pas que l'île de la mer Égée se change en "entrepôt d'âmes". "Nous sommes opposés à l'idée de ce camp; nous ne voulons pas que Samos et les autres îles grecques de la mer Égée deviennent des entrepôts d'âmes", assure Nikos Ftinogiannis, l'un des habitants. À un jet de pierre de son village montagneux de Mitilinii, sur les hauteurs arides de la localité de Zervou, des centaines de conteneurs ont déjà été installés sur une enceinte encerclée d'une clôture barbelée. Pour lutter contre la surpopulation des camps sur les cinq îles de la mer Egée, dont Samos, où vivent dans des conditions sordides plus de 38.000 demandeurs d'asile pour théoriquement 6.200 places, le gouvernement a annoncé en novembre la fermeture des camps actuels et la construction d'ici l'été de nouveaux "camps fermés". Contrairement aux autres îles, où les travaux ont pris du retard, à Samos le nouveau camp fermé d'une capacité d'environ 1.200 personnes est presque prêt, selon une source proche du dossier. Mais habitants et autorités locales protestent contre son ouverture prochaine, réclamant "le départ de tous les migrants".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.