13/07/2018 21:13
La saison n'est pas encore au plus haut, mais le soleil oui, et des dizaines de familles russes ou anglaises s'égayent déjà entre la piscine et la plage de Hammamet: 2018 s'annonce comme l'année du rebond pour le tourisme en Tunisie.
>>La Tunisie enterre ses six policiers tués dans un attentat jihadiste
>>Tunisie: six membres des forces de sécurité tués dans une attaque

Des touristes prennent un bain de soleil dans une plage privée près d'un hôtel à Nabeul, le 1er juillet. Photo: AFP/VNA/CVN

"Ça me coûte moins cher de passer dix jours ici que quatre jours à Paris ou Amsterdam", remarque Steve, ingénieur informatique irlandais. "Tout est compris, les repas, les boissons, pour un prix vraiment bas", se réjouit le quinquagénaire, un whisky à la main au bord de la piscine dans cette station balnéaire au sud de Tunis.

Dépréciation du dinar - un euro s'échange actuellement à plus de 3 dinars - mais aussi amélioration de la sécurité: les voyagistes transportant les touristes occidentaux par centaines de charters reviennent, et les réservations pour l'été ont atteint un niveau comparable à la fréquentation avant les attentats de 2015.

Cette année-là, les fusillades dans le majestueux musée du Bardo et sur une plage de Port el-Kantaoui à Sousse, qui ont fait 60 morts dont 59 touristes étrangers, avaient mis à genou ce secteur crucial de l'économie, déjà secoué par l'instabilité ayant suivi la révolution de 2011.

Si le pays est toujours sous état d'urgence, plusieurs ambassades ont assoupli leurs conseils aux voyageurs après deux années d'accalmie.

Le 8 juillet dernier, ravivant de mauvais souvenirs, une nouvelle attaque jihadiste a coûté la vie à six policiers à la frontière algérienne. Mais des voyagistes ont indiqué à l'AFP ne pas avoir constaté d'annulation de réservations après cet attentat, survenu loin de la zone côtière.

"Je pense qu'il n'y aura pas d'incidence sur la fréquentation cet été", estime Jean-Pierre Mas, président d'un organisme représentant les agences de voyage françaises, Entreprises du Voyage.

"Les progressions des indicateurs du tourisme sont dues premièrement au retour de la sécurité et aux contrôles de sécurité au sein des hôtels", déclare Ezzedine Grami, commissaire régional au tourisme pour Nabeul-Hammamet.

Caméras de surveillance, sécurité privée à l'entrée des plages, policiers armés dans les zones touristiques: les autorités ont pris au sérieux les demandes des tours-opérateurs.

La Tunisie a regagné toute sa place dans les salons du voyage européens, au point de devenir la cinquième destination moyen-courrier depuis la France, selon le syndicat des tour-opérateurs français, Seto.

Le géant du tourisme TUI, dont les clients britanniques avaient été les principales victimes de Port-el-Kantaoui, revient aussi en force: il a repris les dessertes depuis le Royaume-Uni en mai, et TUI-France a triplé pour cet été son offre de clubs en Tunisie.

L'opérateur britannique Thomas Cook a lui rouvert des vols en février, pour la première fois depuis 2015.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.