25/04/2021 10:00
Lorsque de nombreuses localités ont dû mettre en œuvre des mesures de restrictions en raison de l’épidémie, les supérettes ont continué à fournir des biens de consommation essentiels à la population.
>>Commerce de détail : cinq tendances à surveiller en 2021
>>L’e-commerce continuera de prospérer
>>Des opérations de M&A à un milliard d’USD
>>La transformation numérique à l’heure du COVID-19

Une supérette Circle K à Hanoï.

Selon des experts, dans un futur proche, les supérettes domineront largement le secteur du commerce de détail.

Pratique et sécurité pendant l’épidémie

Non seulement la supérette assure l’approvisionnement en besoins essentiels avec rapidité et une grande commodité, mais elle satisfait aussi aux exigences de qualité, assure l’origine et la traçabilité des marchandises. Parlant de la commodité des supérettes, Vu Thi Nhung, domiciliée dans l’arrondissement de Thanh Xuân, à Hanoï, a raconté : ''Je dois juste prendre l’ascenseur pour pouvoir acheter nourriture et boissons à la supérette qui se situe au pied de l’immeuble  ou bien faire quelques pas de plus pour rejoindre le Vinmart+''.

D’après elle, c’est très pratique car cela permet de faire ses courses dans des magasins de proximité ayant des marchandises d’origine claire et des prix indiqués. En plus, les clients sont rassurés sur la sécurité sanitaire des aliments, ainsi que sur l’application des mesures de prévention de l’épidémie de COVID-19. ''Depuis trois ans que je vis dans cet immeuble, j’ai changé mes habitudes. Ainsi, au lieu de faire des achats dans les marchés locaux et petites épiceries, je préfère désormais les supérettes pour une question de commodité'', a-t-elle ajouté.

Pour le Dr. Lê Huy Khôi, de l’Institut de la politique et de la stratégie de l’industrie et du commerce (relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce), ''la présence de supérettes dans chaque quartier résidentiel s’est renforcée ces dernières années, et représente un avantage certain pour les entreprises vietnamiennes du secteur face à la forte pénétration des réseaux étrangers spécialisés dans la vente au détail''.

Les supérettes en plein boum

Selon une enquête de Kantar World panel, une société d’études de marché, plus d’un tiers des ménages vietnamiens choisissent désormais d’acheter des produits dans les supérettes. Selon Nielsen, le nombre de nouveaux magasins de proximité (supérette) au Vietnam double chaque année. Ce système de vente au détail montre également un avantage financier indéniable avec une augmentation constante du chiffre d’affaires.

Les supérettes de Vinmart+ sont toujours prêtes à fournir les marchandises essentielles.

À titre d’exemple, le réseau de vente au détail VinCommerce de Masan, qui gère actuellement les deux plus grands espaces de vente au détail dans le pays, avec les réseaux d’hypermarchés VinMart et la chaîne de supérette VinMart (Vinmart+). Ces derniers ont enregistré une augmentation de 51% de leur chiffre d’affaires au 2e trimestre 2020, tandis que les supermarchés VinMart ont accusé une diminution de 15% sur la même période.

Par conséquent, au cours du premier semestre 2020, Masan a fermé les supermarchés VinMart inefficaces et prévoit en parallèle d’étendre le réseau de supérettes. Ce groupe indique qu’il va continuer à développer le segment des VinMart+, qui génère d’assez bons revenus. En plus de VinMart+, d’autres supérettes telles que Shop & go, Circle K, B’smart, FamilyMart... couvrent la plupart des grandes villes.

Le premier avantage est le faible coût avec un espace réduit, d’environ 100 m2, et seulement deux ou trois employés. Malgré la superficie réduite, ces espaces proposent entre 3.000 et 5.000 articles et permettent de vendre la quasi-totalité des produits essentiels.

Le deuxième avantage est la flexibilité des horaires, avec certaines enseignes qui fonctionnent 24 heures/24, permettant de faire des achats à tout moment en cas de besoin. La technologie sans contact ou le paiement sans espèces à l’aide de codes QR, les services de restauration... sont également des facteurs qui assurent la popularité des supérettes, notamment auprès des jeunes.

L’expert en vente au détail Vu Vinh Phu explique qu’au Japon, il y a une supérette pour 7.000 habitants, tandis qu’au Vietnam, ce taux est d’un pour  20.000 à 30.000 habitants. Pour l’instant, ces canaux de vente au détail modernes n’apparaissent que dans les grandes villes. M. Phu pense que leur potentiel de développement est très élevé, particulièrement dans les campagnes.

Texte et photos : Diêu Thúy/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.