26/11/2018 23:04
La Norvège a une fois de plus fait la loi à Lake Louise: Kjetil Jansrud s'est imposé dimanche 25 novembre pour la troisième fois de sa carrière en super-G dans la station des Rocheuses canadiennes.
>>Ski: Franz remporte la 1re descente à Lake Louise, Clarey 5e
>>Ski: Worley et Shiffrin à Killington pour doubler la mise

Le Norvégien Kjetil Jansrud vainqueur du Super-G de Äre en Suède, le 15 mars.
Photo: AFP/VNA/CVN

Un petit coin de Norvège en plein cœur du Canada: sur la piste olympique de Lake Louise avec ses larges et longues portions de glisse, les Norvégiens sont quasiment chez eux. Jansrud a devancé avec un chrono d'1 min 33 sec 52/100e l'Autrichien Vincent Kriechmayr, 2e à 14/100e, et le Suisse Mauro Caviezel, 3e à 21/100e.

Le champion olympique 2014 et vice-champion du monde 2017 de super-G totalise désormais à 33 ans 22 victoires en Coupe du monde, dont 12 dans sa discipline de prédilection.

"J'étais très nerveux, car je ne me suis pas senti bien en descente samedi, c'est d'autant plus appréciable de gagner cette fois", a expliqué le triple lauréat de la Coupe du monde de super-G. "J'ai pris beaucoup de risques sur le haut, c'est ma force", a noté le médaillé de bronze du super-G des JO-2018.

Quand ce n'est pas Jansrud, sacré en 2014, 2017 et donc 2018, qui est le plus rapide, son compatriote Aksel Lund Svindal répond présent avec six victoires dans le super-G canadien (2005, 2009, 2011, 2012, 2013, 2015).

Depuis 2011, il n'y a que l'édition 2016 qui a échappé aux voraces fonceurs norvégiens: et pour cause, elle avait été annulée en raison du manque de neige.

Théaux 7e

Svindal a dû cette fois se contenter de la 5e place, à 57/100e de Jansrud. Mais le colosse scandinave, 8e la veille de la descente, était encore diminué par une blessure à la main après une chute à l'entraînement la semaine dernière qui avait nécessité une intervention chirurgicale.

Jansrud, 33 ans, a du mal à expliquer la domination norvégienne à Lake Louise: "C'est étrange et un peu anormal, c'est vrai, mais je n'ai pas d'explication, à part qu'on est sans doute en forme dès le début de saison et qu'on prend des risques tout de suite", a-t-il avancé.

Avant la prochaine étape, à partir de vendredi 30 novembre à Beaver Creek, aux États-Unis, Kriechmayr est le nouveau leader du classement général de la Coupe du monde avec 130 points devant Jansrud (120 pts) et l'Autrichien Max Franz (118 pts), vainqueur de la descente samedi 24 et 14e dimanche 25 novembre. Le meilleur Français Adrien Théaux a terminé à la 7e place.

"J'étais extrêmement déçu de ma descente samedi 24 novembre (26e, ndlr), j'ai mis plus de feu dans mon ski, il y a beaucoup trop de fautes, mais c'est encourageant", a-t-il constaté. Cinquième de la descente la veille, Johan Clarey a terminé à la 24e place. Un troisième Français, Matthieu Bailet, a marqué des points en terminant 26e.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.