28/07/2020 23:04
Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh, ministre des Affaires étrangères a publié à la presse un article intitulé "25 ans d’adhésion du Vietnam à l’ASEAN: S’unir pour une Communauté de l'ASEAN +Cohésif et réactif+'' à l’occasion des 25 ans d’adhésion du pays à ce bloc régional (28 juillet).
>>Le Vietnam contribue activement au processus d'intégration et d'édification de l'ASEAN
>>L'ASEAN et le Vietnam renforcent la coopération régionale et internationale

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh.
Photo : VNA/CVN
Dans son article, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh, ministre des Affaires étrangères dit notamment :

Mardi 28 juillet 2020 marque le quart de siècle que le Vietnam a rejoint officiellement l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Cette année, la célébration de cet événement mémorable coïncide avec le moment où le Vietnam assume pour la deuxième fois la présidence tournante de l'Association.

L'adhésion du Vietnam à l'ASEAN en 1995 est l'un des jalons les plus importants de l'histoire des relations extérieures du Vietnam depuis la Révolution d'Août 1945 et dans le développement de l'ASEAN. Cet événement historique a une signification importante, faisant passer l'Asie du Sud-Est de la confrontation au dialogue, de la suspicion à la confiance, de la division à la solidarité.

Avec l'ASEAN, l'admission du Vietnam comme 7e membre a contribué à accélérer le processus d'élargissement de l'Association aux 10 pays de la région, consolidant ainsi la paix et la stabilité dans une région d'une importance particulière en tant géopolitique que géoéconomique qui est le centre reliant le Pacifique et l'océan Indien. Lorsque le Vietnam a rejoint l'ASEAN, la région venait de sortir de la guerre froide, sa position, son rôle et son échelle économique étaient modestes. Mais les 25 dernières années ont vu un changement radical au sein de l'Association. À ce jour, les 10 pays d'Asie du Sud-Est sont devenus une Communauté unifiée avec une réputation croissante en Asie-Pacifique et dans le monde.

Sur la base du Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), avec la formation du Forum régional de l'ASEAN (ARF) et du Traité sur l'Asie du Sud-Est sans armes nucléaires (SEANWFZ), l'ASEAN devient progressivement une région pacifique et stable avec une position progressivement affirmée. La création de la zone de libre-échange de l'ASEAN (AFTA), ainsi que la signature d'accords de libre-échange (ALE) entre l'ASEAN et une série d'économies clés du monde, ont contribué à la prospérité de la région, faisant de l'ASEAN l'une des zones de développement économique les plus dynamiques au monde. En 2019, l'ASEAN comptait environ 650 millions de personnes, avec un produit intérieur brut (PIB) de plus de 3.200 milliards d'USD et un chiffre d'affaires commercial de 2.800 milliards d'USD.

En particulier, la Communauté de l'ASEAN a été créée le 31 décembre 2015, créant une ASEAN cohésive en matière politique, cohérente dans l’économie et ayant un partage de la responsabilité sociale. L'ASEAN est aujourd'hui considérée comme un modèle de réussite en matière de coopération régionale. Les forums lancés par l'ASEAN ont rassemblé de nombreux pays et sont appréciés par tous les grands pays.

Outre la cohésion et la coopération internes, l'ASEAN a également activement développé ses relations avec des partenaires extérieurs, devenant ainsi un partenaire important des principaux pays dans et hors de la région. Sur la base de relations extérieures ouvertes avec dix partenaires de dialogue, dont tous les grands pays, la voix de l'ASEAN est entendue et sa centralité est de plus en plus renforcée.

En fait, le rôle central de l'ASEAN a été affirmé par la création et la direction du bloc pour le Forum régional de l'ASEAN (ARF), le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), la Réunion des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM) et la Réunion des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+), contribuant de façon de plus en plus importante à la résolution des problèmes régionaux communs.

En particulier, l'ASEAN a exprimé sa ferme volonté de maintenir la paix et la stabilité en mer Orientale et dans toute la région, via la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) en 2002 et les négociations sur le Code de conduite en mer Orientale (COC) qui devrait être achevées prochainement, ainsi que de nombreux autres développements importants.

Pour le Vietnam, le 28 juillet il y a 25 ans constituait un jalon marquant un pas important dans son processus d’intégration régionale et internationale. Le Vietnam ne cesse de faire valoir son rôle de partenaire de confiance et de membre responsable de la communauté d’Asie du Sud-Est et de la communauté internationale, en général.

Durant son processus d’intégration, la diplomatie joue toujours un rôle pionnier et l’adhésion du Vietnam à l’ASEAN est une percée dans ce processus. La participation du Vietnam à l’ASEAN est étroitement liée à son processus de renouveau et d’intégration internationale.

Le Vietnam est pas à pas devenu un membre inséparable de l’ASEAN et de l’Asie du Sud-Est. Le développement du pays est lié au développement de l’ASEAN ainsi qu'aux activités de ce bloc. Les politiques pour l’ASEAN sont un élément important dans la politique extérieure du Vietnam et d'ailleurs sont concrétisées dans les documents et résolutions, notamment la Directive 25-CT/TW publiée le 8 août 2018 sur le renforcement et le rehaussement de la diplomatie multilatérale d’ici 2030.

Le Vietnam était actif dans l’encouragement d’autres pays à participer à ce bloc. Résultat : le Laos, le Myanmar et le Cambodge ont rejoint à l’association en 1997 et 1999. Le Vietnam ont participé, de manière active et responsable, aux activités de l’ASEAN, dont l’édification de la Charte de l’ASEAN ; l’édification de la Communauté de l’ASEAN ; l’élaboration du Plan global 2009, 2015, 2025 ; et l’élaboration de la Vision de la Communauté de l’ASEAN après 2015 et 2025. Le pays a bien accompli sa présidence du Comité permanent de l’ASEAN pour le 34e mandat, sa présidence de l’ASEAN 2010 et s’efforce d’accomplir au mieux sa présidence de l’ASEAN 2020. Aves ses contributions et initiatives, le Vietnam, de concert avec les autres pays membres, maintient le rôle central de ce bloc dans la structure régionale.

Cérémonie d'adhésion du Vietnam à l'ASEAN, le 28 juillet 1995.
Photo : VNA/CVN

L’adhésion à l’ASEAN apporte des intérêts importants et réels au Vietnam. Premièrement, l’ASEAN constitue un fondement important pour le Vietnam de s’intégrer à l’international. Au cours de ces 25 dernières années, le Vietnam et les autres pays ont édifié ensemble une région d’Asie du Sud-Est d’amitié, de coopération, sans guerre. Le pays a établi les cadres de partenariat stratégique et de partenariat intégral avec des pays voisins, des pays régionaux et des puissants du monde. Son rôle de plus en plus rehaussé au sein de l’ASEAN a permis au pays de profiter du soutien international pour protéger les intérêts de sécurité et de développement en Mer Orientale.

Deuxièmement, l’adhésion à l’ASEAN a aidé le Vietnam à renforcer son intégration internationale, à mieux mobiliser des ressources et moyens au service du développement et à améliorer les capacités nationales. Après avoir adhéré à l’ASEAN, le Vietnam a participé au forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), au Dialogue Asie-Europe (ASEM), à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), à des accords de libre-échange dits ''de nouvelle génération'' dont l’accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP), l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (UE), ce qui a aidé le pays à renforcer ses réformes, à élargir ses marchés, à renforcer ses exportations, à attirer des investissements, des aides publiques au développement, pour connaître une croissance économique élevée pendant plusieurs années.

Troisièmement, l’intégration à l’ASEAN l'a aidé à intensifier la diplomatie multilatérale et à rehausser son statut sur la scène internationale. Le succès de sa participation à l’ASEAN a aidé et aide toujours le pays à bien accomplir plusieurs missions importantes en termes de diplomatie multilatérale, dont celles de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies (mandats 2008-2009 et 2020-2021), celles de pays hôte de l’APEC en 2006 et 2017, et la coopération face aux défis mondiaux tels que changements climatiques et pandémie de COVID-19…

Quatrièmement, la participation aux activités de l’ASEAN ces 25 dernières années a permis d’améliorer le professionnalisme des diplomates vietnamiens, particulièrement ceux chargés de la diplomatie multilatérale.

En tant que président de l’ASEAN en 2020, le Vietnam a travaillé avec les autres pays membres pour lancer le thème ''Cohésif et Réactif'' dans le but d’accélérer l’édification de la Communauté régionale et de développer le rôle de l’ASEAN dans un monde en pleine mutation. Ces sept derniers mois, les efforts du Vietnam en qualité de président de l’ASEAN ont illustré cet esprit. Avec la solidarité entre les pays membres  et le soutien, la coopération étroite des pays partenaires, l’ASEAN s’est engagée à assurer l’efficacité des objectifs de coopération en 2020, à surmonter les difficultés et défis, notamment maîtriser la pandémie de COVID-19 et traiter rapidement ses conséquences pour la relance et le développement.

La façon dont l’ASEAN a surmonté les défis sans précédent causés par le COVID-19 est une illustration d’une ASEAN cohésive et réactive, indomptable devant les difficultés. ''Plus que jamais nous comprenons l’importance de la pensée communautaire et de l’action communautaire. Comme le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc l'a souligné +… les efforts singuliers doivent être reliés, au-delà du niveau national, pour devenir une action commune de toute la Communauté de l’ASEAN+'', a conclu Pham Binh Minh.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.