29/12/2017 16:55
Les évacuations de civils gravement malades de la Ghouta orientale, une région de Syrie proche de Damas et assiégée depuis 2013, doivent se poursuivre vendredi 29 décembre.
>>Syrie : début de l'évacuation médicale dans la Ghouta orientale
>>Le Conseil de sécurité de l'ONU prolonge d'un an l'aide humanitaire transfrontalière en Syrie

Un bébé malade évacué de la région rebelle syrienne de la Ghouta orientale, assiégée par le régime, tard dans la nuit mercredi 27 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

La porte-parole en Syrie du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Ingy Sedki, a indiqué jeudi 28 décembre à l'AFP que 12 malades, en majorité des enfants, avaient pu quitter la Ghouta orientale mercredi soir 27 décembre pour être transportés vers des hôpitaux de Damas.

Un correspondant de l'AFP à Douma, grande ville de la Ghouta, a vu dans une des ambulances Abdel Rahmane, un bébé de sept mois dans les bras de sa mère avec un appareil d'assistance respiratoire.

Un ambulancier tentait de faire sourire un autre bébé avant de le déposer dans le véhicule médicalisé pour son transfert.

"La plupart souffrent de cancer, de maladies chroniques et de maladies du coeur", a précisé Ingy Sedki. La veille, quatre patients avaient été évacués par le Croissant-Rouge syrien et le CICR.

Au total, 16 personnes ont ainsi pu sortir de cette région assiégée en proie à une crise humanitaire aiguë, un nombre encore très éloigné des 500 personnes que l'ONU appelle à évacuer.

Avec les retards et blocages sur ce dossier, 16 patients sont déjà morts depuis novembre.

Quelque 400.000 habitants sont pris au piège dans la Ghouta orientale, région à l'Est de Damas assiégée depuis 2013 et touchée par de graves pénuries alimentaires et médicales.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.