18/01/2021 22:34
Après des mois de quête pour trouver comment éviter d'être racheté par Veolia, Suez a annoncé dimanche 17 janvier avoir obtenu une offre des fonds français Ardian et américain GIP, pour parvenir à une "solution amicale" avec son concurrent, qui a immédiatement envoyé une fin de non recevoir.
>>Suez : Engie et Veolia d'accord sur les grandes lignes
>>Fusion avec Suez : Veolia dévoile une offre améliorée, Engie doit se prononcer

Suez a obtenu une offre des fonds français Ardian et américain GIP pour éviter d'être racheté par Veolia. Photo : AFP/VNA/CVN

Le conseil d'administration "a reçu une lettre d'intention d'Ardian et de GIP (Global Infrastructure Partners), visant à permettre une solution amicale et rapide à la situation créée par l'intention d'offre de Veolia", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Cette offre vise à garantir la pérennité des deux géants français de l'eau et des déchets en proposant une porte de sortie à Veolia.

La lettre d'intention d'Ardian et GIP reçue par Suez "ouvre la voie à une solution globale avec diverses modalités d'exécution possibles, d'effet équivalent, y compris une offre d'achat des actions Suez par les investisseurs, au prix de 18 euros par action, coupon attaché", a détaillé Suez dans un communiqué.

En clair, les deux investisseurs et Suez proposeraient notamment à Veolia de lui racheter, au même prix, les 29,9% du capital de Suez qu'il a acquis auprès d'Engie début octobre.

"Le conseil d'administration m'avait demandé de travailler sur des solutions alternatives et de chercher d'autres investisseurs. C'est chose faite, avec ce consortium qui est prêt à accompagner Suez", a défendu Bertrand Camus, lors d'un entretien téléphonique avec des journalistes.

Les modalités "resteront à négocier avec Veolia, si Veolia accepte la main tendue de Suez", a indiqué M. Camus, précisant qu'il a prévenu Antoine Frérot, le PDG de Veolia, peu avant d'annoncer publiquement cette offre.

Mais Veolia a immédiatement refusé toute idée de se désengager de Suez : "Veolia rappelle ce soir que les 29,9% qu'il possède au capital de Suez ne sont pas et ne seront pas à vendre", a rétorqué le groupe dans un communiqué, défendant son projet de construire un "champion mondial de la transformation écologique".

"Tout projet qui impliquerait directement ou indirectement la cession par Veolia de sa participation au capital de Suez, ou d'autres cessions dénaturant le projet industriel que le groupe porte, est considéré comme hostile par Veolia", a-t-il ajouté.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Présenter la beauté vietnamienne sur les plateformes numériques Ces derniers temps, malgré les impacts de la pandémie de COVID-19, l'Administration nationale du tourisme mène toujours des activités pour promouvoir l'image touristique du pays sur les plateformes numériques.