24/11/2021 22:00
Le Parlement suédois a élu mercredi 24 novembre Magdalena Andersson au poste de Première ministre, elle devient ainsi la première femme de l'histoire suédoise à prendre la tête du gouvernement.
>>Crise politique en Suède : le Premier ministre préfère la démission aux élections
>>Suède: Ann Linde, à la tête du ministère des Affaires étrangères

Magdalena Andersson à Stockholm, le 11 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Moins de la moitié des députés ont voté contre Magdalena Andersson, faisant d'elle la nouvelle Première ministre.

Selon le système suédois de parlementarisme négatif, une personne candidate à la primature n'a pas besoin d'obtenir une majorité de votes en sa faveur tant qu'elle ne reçoit pas une majorité de voix contre elle.

Les partis du Centre et de la Gauche se sont abstenus et 174 des 349 députés ont voté contre Mme Andersson.

Lors d'une conférence de presse donnée au Parlement, elle a indiqué qu'elle pourrait "faire avec" la proposition de budget de l'opposition si celle-ci était adoptée dans l'après-midi du 24 novembre.

La nouvelle Première ministre devrait présenter son gouvernement dès vendredi 26 novembre. Mme Andersson a précédemment énoncé plusieurs de ses priorités, notamment s'écarter de la privatisation du secteur des soins et renforcer les politiques écologiques et l'intégration sociale.

Les prochaines élections générales suédoises sont prévues en septembre 2022, donnant à Mme Andersson moins de dix mois pour s'y préparer.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.