10/01/2019 18:21
Le 8 janvier, l'Hôpital pédiatrique N°2 de Hô Chi Minh-Ville a annoncé le succès d'une intervention chirurgicale qui a permis de sauver la vie d’un garçonnet de 4 mois atteint d’une anomalie appelée "Fœtus in foetu".
>>La robotique, du travail pour demain
>>Près de 40% des enfants des villes souffrent de troubles de la vision

Des chirurgiens en action sur le cas rare de “Fœtus in foetu”.
Le petit patient, appelons-le TTP, originaire de la province de Trà Vinh (Sud), avait été hospitalisé alors que ses parents s’inquiétaient, à juste titre, de la taille anormalement grande du ventre du nourrisson. L’échographie a montré une anomalie de l'abdomen. Un scanner approfondi a montré une masse intra-abdominale suspecte évoquant un crâne, une colonne vertébrale et des côtes, empiétant sur toute la moitié de l'abdomen droit du bébé. L’intervention chirurgicale était indispensable.

Le chirurgien Nguyên Trân Viêt Tanh, du Département de chirurgie générale de l’Hôpital pédiatrique N°2, a ajouté que la tumeur du bébé s’étendait sur plus de la moitié de l'abdomen droit du bébé, soit environ 12 cm de diamètre pour un poids de 1,5 kg. La tumeur était située près du péritoine et à proximité d'importantes structures, en particulier des faisceaux vasculaires du rein droit et des artères pelviennes, en plus d'empiéter sur les uretères. L'opération chirurgicale pour ce cas a pris environ une heure. 

Cette masse intra-abdominale suspecte a été parfaitement extraite.  

Son confrère, Vu Truong Nhân, spécialisé en chirurgie thoracique et en oncologie, a indiqué que le bambin souffrait d'une maladie rare et étrange: le "Fœtus in foetu", anomalie du développement de l’embryon au cours de laquelle un fœtus se trouve inclus à l’intérieur du corps de son jumeau, pouvant donner lieu au développement d’organes et de membres à l’intérieur du fœtus-hôte. Cette anomalie concernerait 1 sur 500.000 bébés nés vivants. En outre, elle peut être la conséquence de l’utilisation de certains médicaments lors de la grossesse.

M. Nhân a recommandé davantage de prévention, en particulier pendant les trois premiers mois de grossesse. Il a rappelé les mères enceintes à la plus grande prudence, en évitant toutes expositions aux produits chimiques toxiques et aux radiations, ainsi qu’à toutes utilisations de médicaments sans ordonnance.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Pác Ngòi, homestay au service du tourisme Le séjour chez l’habitant ou homestay a aidé des dizaines de foyers du village de Pác Ngòi, district de Ba Bê, province de Bac Kan (Nord), à sortir de la pauvreté. Il a aussi permis de donner une nouvelle image au tourisme local.