21/06/2021 16:55
Dans le cadre du projet "Pour une ville sûre et accueillante pour les filles", l'Institut de gestion et de développement durable (MSD) en collaboration avec Plan International au Vietnam, a organisé dimanche 20 juin un séminaire en ligne afin de mettre fin au harcèlement des filles et des femmes dans les lieux publics.
>>Promotion de l’égalité des sexes : le Vietnam, un exemple
>>Femme et enfant : personne n’est laissée pour compte


Pour déterminer un acte d'abus sexuel et une violation de la loi, il est nécessaire d'examiner sur trois aspects : le but, le comportement et les conséquences, a déclaré Lê Xuân Dông, coordinateur du projet de Plan International au Vietnam.

Partageant sur les conséquences après avoir été agressé sexuellement, Trân Thi Bich Loan, cheffe adjointe du Département de l'égalité des sexes du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales a fait savoir que de nombreux enfants subissaient un traumatisme psychologique à long terme qui affecte leur développement.

Ledit département a mis en œuvre à titre d'essai le projet "Ville sûre et accueillante pour les filles" avec l'aide de Plan International dans le district suburbain de Dông Anh, à Hanoï, en vue d'accélérer l'égalité des sexes.

Pour protéger les enfants, notamment les filles, des abus sexuels, la première responsabilité incombe aux parents, aux enseignants. Ils doivent fournir des connaissances et des compétences visant à prévenir la maltraitance des enfants.

Lors du séminaire, les experts ont proposé certaines solutions telles que la communication des connaissances, l'intervention et la coordination avec les autorités pour prévenir les abus sexuels et le harcèlement sexuel.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.