04/06/2020 22:06
La demande de nombreux pays du monde en équipements de protection médicale augmente fortement en raison de l'épidémie de COVD-19. Afin de profiter de cette opportunité, les entreprises se doivent de maîtriser les exigences des marchés d'importation.
>>Accélérer la livraison aux États-Unis d'équipements de protection vietnamiens
>> Installation de 100 postes de lavage des mains au service des habitants
>>Le Vietnam continue de prendre des mesures fortes et décisives

Production de masques antibactériens dans une entreprise membre de Vinatex. Photo : Duc Duy/VNA/CVN

Mercredi 3 juin s’est tenu dans la mégapole du Sud le séminaire "Problèmes à noter lors de l'exportation d'équipements de protection médicale", organisé par le Centre de promotion du commerce et de l'investissement de Hô Chi Minh-Ville (ITPC).

Cao Thi Phi Vân, directrice adjointe de l'ITPC, a informé que la propagation du Covid-19 était compliquée dans de nombreuses régions du monde, entraînant des pertes importantes pour les activités de production et de commerce.

Cependant, outre les difficultés, certaines industries ont encore de bonnes opportunités de croissance grâce à l'augmentation soudaine de la demande de certains produits, notamment équipements de protection médicale.

Ainsi, la demande actuelle de masques, d'équipements de protection, de gants médicaux de la part de l'UE, des États-Unis et de nombreux autres pays est très élevée, tandis que la capacité d'approvisionnement du marché est faible car de nombreuses usines ont dû fermer leurs portes.

Pendant ce temps, fort de ses succès dans la maîtrise du COVID-19, le Vietnam est rapidement passé au stade de la reprise économique. Toujours selon Cao Thi Phi Vân, les équipements de protection médicale sont des produits spéciaux qui doivent répondre à  des normes médicales strictes, aussi de nombreuses entreprises nationales auront du mal à accéder à certains marchés exigeants, en particulier États-Unis et UE.

Partageant le même point de vue, Nguyên Trân Khanh Hoàng, Pdg de Super Cargo Service, a déclaré que l'opportunité pour le Vietnam de stimuler l'exportation d'équipements de protection médicale est énorme. Sur de nombreux marchés, ce type de produits vietnamiens a l'avantage de bénéficier d'incitations fiscales à l'importation par rapport aux mêmes produits venant d'autres pays.

Répondre aux normes 

La difficulté que rencontrent actuellement la plupart des exportateurs d'équipements de protection médicale est le manque de documents et de certificats, l'ignorance des processus d'importation des marchés de destination, le manque de moyens de transport et les coûts d'expédition élevés.

Séminaire "Problèmes à noter lors de l'exportation d'équipements de protection médicale", organisé 3 juin à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Trung Khanh/CVN

Jusqu'à présent, les entreprises vietnamiennes ont exporté vers les États-Unis, l'UE et l'Australie principalement des biens de consommation courante. Elles n'ont aucune expérience dans l'exportation d'équipements de protection médicale et ne connaissent pas les exigences en termes de documents et de certificats (tels que certificats FDA ou CE). Il arrive que lors de la signature des contrats d'exportation, tous les documents nécessaires ne soient pas préparés.

En outre, en raison de l'impact de l'épidémie, les activités de transport dans de nombreuses régions sont interrompues. Les  entreprises ne peuvent donc pas trouver de transporteurs ou alors à des coûts prohibitifs. Actuellement, le coût du fret aérien moyen du Vietnam aux États-Unis dépasse les 10 USD/kg. Selon Nguyên Trân Khanh Hoàng, en plus de ces coûts de fret élevés, les entreprises ne connaissent pas les exigences en matière de documents. Elles ne savent pas que le processus d'importation entraînera de grands risques. Dans le cas de marchandises expédiées au port mais non dédouanées, l'entreprise sera obligée d'apporter les marchandises, les frais de transport doubleront et les marchandises ne pourront pas être vendues, générant des pertes économiques énormes.

Pham Thi Hoàng Oanh, directrice exécutive d'Indochine Vina, a déclaré que pour profiter de l'opportunité d'exporter des équipements de protection médicale, les entreprises vietnamiennes doivent activement glaner toutes les informations relatives aux marchés ciblés.  Il ne s’agit pas seulement de la quantité, mais aussi des normes qui s'appliquent aux articles liés à la santé ainsi que le processus d'importation à respecter, à partir duquel le processus de dédouanement sera pratique.

"Pour l'expédition, les entreprises doivent calculer le délai de livraison pour choisir le mode d'expédition approprié. En outre, une attention particulière devra être accordée aux étapes de l’emballage et de l’arrangement des marchandises, en particulier de celles transportées par avion pour économiser du volume, réduisant ainsi les coûts de transport et augmentant la compétitivité des produits", a recommandé Pham Thi Hoàng Oanh.
 
Trung Khánh/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.