01/06/2020 08:16
La pandémie de COVID-19 a chamboulé tous les secteurs économiques, dont le tourisme. Avec la réouverture des sites touristiques, cette filière lance une campagne de promotion encourageant les Vietnamiens à voyager dans le pays.
>>L’après COVID-19 : quel avenir pour le tourisme ?
>>Coronavirus : un rebond poussif du tourisme de Quang Ninh

Priorité à la clientèle vietnamienne

Trân Hùng Viêt, président de l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville.


Selon l’Organisation mondiale du tourisme, le monde est aujourd’hui confronté à une crise sanitaire ayant des répercussions socio-économiques sans précédent, impactant fortement la filière du tourisme. Ce secteur est l’un des plus touchés par le COVID-19.

Cette pandémie a engendré une paralysie mondiale lorsque de nombreux pays ont appliqué des restrictions de déplacement. Les compagnies aériennes ont cessé de fonctionner. Les vols internationaux et les établissements d’hébergement ont dû également fermer leurs portes. Les touristes domestiques sont désormais la priorité. En effet, comme le pays ne dispose pas d’informations officielles sur la date de réouverture des frontières, les Vietnamiens constituent la clientèle la plus intéressante pour relancer le tourisme national.

Pendant les jours fériés du 30 avril et du 1er mai, nombreuses sont les familles qui se sont rendues dans les villes de Nha Trang (province de Khanh Hoà, Centre) ou de Dà Lat (province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre). Une bonne occasion de reprendre les activités dans le secteur.

Actuellement, le Vietnam compte près de 100 millions d’habitants. Les entreprises nationales nécessitent des mesures afin de répondre à leurs demandes et les encourager à voyager dans le pays. Hô Chi Minh-Ville mettra en œuvre le plan de coopération régionale pour le développement du tourisme intérieur avec les provinces du delta du Mékong.

La ville collabore avec des voyagistes de la région et d’ailleurs dans le monde afin de se tenir prête lorsque les pays rouvriront leurs portes, leur permettant de revenir rapidement sur le marché international.


Campagnes de promotion 

Nguyên Quôc Ky, directeur général de l’agence de voyages Vietravel.

Actuellement, le secteur du tourisme fait face à de nombreuses difficultés. Cependant, le Vietnam est considéré comme un exemple réussi de lutte contre la pandémie de COVID-19. Malgré ses efforts, le tourisme se doit de travailler avec d’autres secteurs s’il souhaite atteindre les objectifs fixés.

Ce secteur doit élargir son marché et promouvoir ses activités à travers sa campagne de reconquête "Vietnam - une destination sûre".

Si cette campagne fonctionne, le pays pourra attirer des visiteurs internationaux à partir du 4e trimestre. En octobre, il sera en mesure d’accueillir des touristes en provenance de l’Asie du Nord-Est dont la République de Corée, le Japon, la Chine, Taïwan et Hong Kong (Chine), ainsi que de l’Asie du Sud-Est. Dans un premier temps, il est nécessaire de se concentrer sur le développement du tourisme intérieur puis, dans un second temps, de présenter les nouveaux produits afin de séduire les voyageurs étrangers dans un proche avenir.

Le secteur du tourisme a besoin de l’aide des autorités locales pour stimuler son activité. Il existe plusieurs "triangles touristiques" qui sont composés de trois destinations populaires facilement accessibles. Par exemple, dans le Nord, il s’agit de Hanoï - Ninh Binh - Quang Ninh. Dans le Centre, c’est Huê - Quang Nam - Dà Nang ainsi que Dak Lak - Phu Yên - Quy Nhon. Au Sud, le trio porte sur Hô Chi Minh-Ville et des provinces et villes du delta du Mékong.

Je suggère que les localités réduisent de 50% le prix des tickets pour les visites des monuments historiques. Les ministères, branches et localités s’efforcent de créer des conditions favorables afin d’attirer les touristes internationaux après la pandémie. Il est nécessaire de leur fournir des visas d’entrée gratuits.

Les compagnies aériennes, en collaboration avec les entreprises touristiques, pourront ainsi augmenter la fréquence, rouvrir davantage de vols vers les marchés mondiaux potentiels et participer activement au programme de stimulation du tourisme national et international.


Période en or pour voyager 

Trân Trong Kiên, président du Conseil consultatif du tourisme.

Lorsque les mesures de distanciation sociale ont été levées, les Vietnamiens ont recommencé à voyager. Notamment lors des quelques jours fériés du 30 avril et du 1er mai où le pays comptabilisait des millions de touristes durant ce week-end spécial.

Pour rattraper ces longs mois de gel, je pense qu’il faut redoubler d’efforts sur la promotion. En favorisant les déplacements à l’intérieur du pays, cela permet d’accélérer la croissance économique, recréer plus de 4,9 millions d’emplois et faire preuve de soutien et de patriotisme.

Aujourd’hui, les touristes domestiques bénéficient de nombreuses offres promotionnelles attractives. Il s’agit d’une période en or pour tous ceux qui souhaitent découvrir la beauté du Vietnam. Toutefois, ces promotions ne signifient pas automatiquement réduction des prix. Elles mettent l’accent sur la qualité des services destinés aux visiteurs.
 
Mai Huong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.